Mai 2, 2022
Par CNT-AIT
159 visites

Feuillets et libelles vus lors de la déambulation du Premier mai 2022 à Auch

Chanson de l’Étranger

Je suis à la recherche
d’un homme que je ne connais pas,
qui jamais ne fut tant moi-même
que depuis que je le cherche.
A-t-il mes yeux, mes mains
et toutes ces pensées pareilles
aux épaves de ce temps ?
Saison des mille naufrages,
la mer cesse d’être la mer
devenue l’eau glacée des tombes.
Mais, plus loin, qui sait plus loin ?
Une fillette chante à reculons
et règne la nuit sur les arbres,
bergère au milieu des moutons.
Arrachez la soif au grain de sel
qu’aucune boisson ne désaltère.
Avec les pierres, un monde se ronge
d’être, comme moi, de nulle part.

Edmond Jabès
Chansons pour le repas de l’ogre – 1943-1945 – à la mémoire de Max Jacob

La Gare / Le Bureau de Tabac

La Gare

Une gare,
c’est un lieu où on croise les gens qui réussissent
et les gens qui ne sont rien.

Déclaration
Paris
Le 29 juin 2017

Emmanuel M.

Bureau de tabac

Je ne suis rien.
Je ne serai jamais rien.
Je ne peux vouloir être rien.
Cela dit, je porte en moi tous les rêves du monde.

Choix de poèmes d’Alvaro de Campos
Fernando Pessoa

Un Roi-Philosophe et lucide ?

[Photo] Le Roi Macron et le Tyran Poutine – Versailles – 29 mai 2017

[…] dans le monde intelligible l’idée du bien est perçue la dernière
et avec peine, mais on ne la peut percevoir sans conclure qu’elle
est la cause de tout ce qu’il y a de droit et de beau en toutes
choses;
qu’elle a, dans le monde visible, engendré la lumière et le
souverain de la lumière;
que, dans le monde intelligible, c’est elle-même qui est
souveraine et dispense la vérité et l’intelligence;
et qu’il faut la voir pour se conduire avec sagesse dans la vie
privée et dans la vie publique.
PLATON
LA RÉPUBLIQUE
LIVRE VII

FACE À CEUX QUI VEULENT NOUS
FAIRE TRAVAILLER À EN MOURIR,

Face à l’Argent, qui n’est jamais qu’une métaphore de la Sainte-Merde,
Face à l’Absurde qui règne, au Non-Sens,
Face à l’abandon de toute raison, pour des passions démesurées,
Camarades du Premier Mai,
Des misérables vont se révolter, soyez-en-sûrs !
Et leur émotion ne sera pas récupérable ni maîtrisable,
Elle aura un visage et une parole inattendus,
Peut-être désagréables.
Devrons-nous les ignorer du haut de nos concepts, et surtout de nos organisations?
Ou plutôt les rejoindre, pour changer la vie ?
Non à la corruption de tous les pouvoirs,
grands et petits !




Source: Cnt-ait.info