Au fil des années, l’absence de réponse politique à la crise économique et sociale a laissé le champ libre à l’extrême droite, à la banalisation de ses discours nauséabonds, et à l’émergence de groupuscules organisés et violents, au service de la haine.
Parmi les petits derniers, le « Bastion Social », un mouvement fasciste qui se complaît à monter les pauvres les uns contre les autres, en vendant un discours déjà-vu selon lequel les « migrants » seraient seuls responsables de la misère des « Sans Domiciles Fixes blancs et de nationalité française, délaissés par  l’Etat ». C’est ainsi qu’à grands coups de communication sur leur prétendue solidarité, le Bastion Social a pu s’offrir l’ouverture …

Source: http://www.isere-antifascisme.org/chambery-22-septembre-2018-une-journee-contre-les-racismes-la-haine-et-les-extremes-droites -