Une collaboration Claude D’Harcourt et Johanna Rolland


Ni le 115, ni la mairie, ni la préfecture n’ont eu le courage de mettre à l’abri les 8 familles exilées qui dormaient depuis plusieurs nuits Square Daviais, au cœur de Nantes. Mais ordonner une expulsion en pleine nuit par la police ne les gêne absolument pas !

Une Honte !

  • La police a réveillé des enfants en pleine nuit.
  • Parce que la mairie et la Préfecture ne veulent pas “faire appel d’air” mais n’ont aucun scrupule ni aucun cœur pour laisser des familles à la rue.
  • Encore une fois ce sont des bénévoles qui doivent gérer l’hébergement, le suivi et les dons matériels sans aucune aide de l’état.

Décidément, c’est beau une mairie socialiste …


Via :


25k
fb-share-icon156695

27k


Article publié le 14 Juil 2020 sur Nantes-revoltee.com