Décembre 5, 2020
Par Indymedia Lille
188 visites


On est le 26 novembre 2020 et que retenir du 25N, la journée féministe contre les violences faites aux femmes et assigné-y-s femme, femme trans et intersexes ?

Et bien pas grand-chose… la plupart des médias pourtant si prolifiques sur tous les front des manifestations ne font même pas un pauvre article sur la journée d’hier et sur les manifs !

Nous n’avons donc aucun chiffre sur le nombre de manifestations en fRance, le nombre de leurs participant-e-y-s et encore moins sur la répression qu’elles ont subi !

En revanche on peut con-stater que les articles fusent sur la mort et l’éloge à Diego Maradona ancien joueur pro de foot ; en moyenne 4 articles par journal.

Rien que ça !!! Le parti-pris de la presse, même de « gauche », est assez clair et réitéré ; rien sur la riposte contre le patriarcat et les violences machistes hormis un « oui, oui, cause toujours ! Tiens y’a un numéro des pleures, arrête de casser les couilles » et glorification d’un homme qui a été mainte fois accusé de violence conjugale, entre autres, mais bon l’argent fait le bonheur … des hommes (cis-hétéro) !

En somme l’État patriarcal se porte bien, merci de vous en préoccuper !

Pourtant c’était, certes pas génial mais y’avait un petit goût de quelque chose, annoncé en grand… plusieurs articles, tribunes même, quelques femmes mise à l’honneur même… mais bon il faut peut-être mieux regarder leur penchant politiques et leur revenus. Pour certaines c’était même des féministes de dernières minutes, pour la formule un peu con-sacré !

Mais non rien à faire… la classe des femmes/lesbiennes/trans, c’est-à-dire la prolo, chômeuse, c’est pas intéressant et puis c’est pas jolie ces hordes de vagins et associées qui défilent dans les rues gueuler leur fierté d’être, d’exister malgré tout et tous !

Du coup black-out, circulé y’a rien à voir ! Allez donc torcher les chiards et chopper le coronavirus à notre place !

Car c’est aussi ça les violences faites aux femmes/lesbiennes/trans et c’est bien ce qui était gueulé dans les rues des divers villes de fRance… cette fRance qui s’enfonce dans le réactionnaire et ce quelque soit le bord politique ; solidarité masculine oblige !

Pourtant les vagins et associées ont toujours été en premières lignes des mouvement sociaux et révolutionnaires qui ont fait et font les droits humains, du Moyen-Age, à l’antifascisme du XX siècle, en passant par l’insurrection au Kurdistan ou dans le Chiapas…

Et oui cet espace/temps qui nous est toujours et encore refusé… c’est pour cela que nous avons inventé la quatrième dimension… qu’il nous faut barricader car là encore le masculinisme and co ne supporte pas son autonomie et sa détermination et cherche par tous les moyens de la coloniser !

Ce silence médiatique en dit long sur notre victoire réelle et cette exclusion des tabloïds est un véritable honneur ! Y’avait qu’à voir les pressions policières qui se sont couplées à cette ambiance de mort-e-y-s.

Oui aujourd’hui encore en fRance les droits des femmes/lesbiennes/trans sont toujours révolutionnaires, avant-gardistes, insurrectionnalistes, décoloniales, prolétaires et surtout vitales…





Source: Lille.indymedia.org