Novembre 17, 2021
Par Paris Luttes
225 visites


Ce matin le marbré tient

Aujourd’hui pour nous sonne la trêve

Nos kway sont noirs et le bigo sonne pas

Sonnant l’alerte qui jamais ne viendra

Ce soir ça r’part pour six mois

Longtemps nous nous sommes préparées

Barricades réu, et beaucoup de tosma

Planqué sous les baches pas vraiment étanche

Refrain

Je fais le guet, j’ai galeré, déterminée

J’ai réussi à m’ lever

Nous étions prêtes perchées sur le toit

Vue sur l’ trottoir d’la rue des deux communes

À jamais restrons gravé

Dans le marbre les souvenirs des AG

Jamais plus d’réu sur quel niveau on fait

Demain si jamais arrivent les Condés

Il était certains vieux sages

Qui à l’aube avaient prédit l’issue

Notre expulsion n’aurait donc jamais lieu

Mais mine de rien ça nous a rapprochées

Refrain

Niveau 0, zéro plus plus et toujours plus

Une fois nos murailles posées

et toutes nos limites discutées

On s’est fixées sur l’offensivité

Heureusement qu’elles sont arrivées

Pour remettre vla les choses à plat

Le rapport de force ayant nettement changé

La riposte féministe fut posée

Plus jamais le marbré enclavé

Les portes même barricadées

On laissé entrer des copaines par milliers

Pour la défense collective du marbré

Maintenant c’est sûr mes copaines,

mes amantes, mes amies, mes alliées,

je sais que sur les liens qui se sont crée,

À jamais je pourrais m’appuyer

Refrain

Mort aux condés, crèvent les hussiers, brûlent les keum cis

On tegera le patriarcat

et toute privée propriété

C’est la troisième victoire du marbré

Le marbré pas expulsé

a pourtant maintenant tellement changé

Dans les mêmes murs un nouveau lieu est né

On en reparle à la prochaine AG




Source: Paris-luttes.info