Novembre 25, 2021
Par Marseille Infos Autonomes
175 visites


Eric Zemmour vient visiter Marseille… Les rumeurs vont bon train, meeting, annonce de sa candidature aux prĂ©sidentielles, visite populiste des diffĂ©rentes cartes postales locales… Ce qui est sĂ»r c’est qu’il lache les infos doucement car Ă  chacune de ses promenades on lui a bien fait sentir que nous ne voulions pas de lui.

Alors, toute la journĂ©e du vendredi 26 novembre, participez au grand jeu du zbeulage des apparitions de Zemmour. Si vous le croisez en ville, n’hĂ©sitez pas Ă  envoyer un mail Ă  [email protected] pour signaler sa prĂ©sence.

D’ores et dĂ©jĂ , pour toutes les raisons evoquĂ©es plus haut, nous appelons Ă  un rassemblement aux rĂ©formĂ©s (Place Stalingrad) Ă  18h ce vendredi 26 novembre ! Faisons comprendre Ă  l’extrĂȘme droite que Marseille est et restera antifasciste !

Vous trouverez ici toutes les infos mises Ă  jour pour aller lui faire un coucou.

Partout, sur les plateaux, dans les journaux, sur les rĂ©seaux sociaux, on ne parle presque plus que d’un homme, Éric Zemmour, trop heureux de trouver autant de tribunes pour exprimer son racisme dĂ©sinhibĂ©, son obsession islamophobe, sa misogynie Ă©coeurante et sa rĂ©habilitation systĂ©matique de la collaboration et des guerres coloniales. Que sa candidature rencontre autant de succĂšs, dans les sondages et les mĂ©dias, en dit plus sur l’état de la France et de sa classe dirigeante que sur les mĂ©rites de ce mĂ©diocre chroniqueur tĂ©lĂ©. Au fond, Zemmour est autant le symptĂŽme que la courroie de transmission de la fascisation des esprits.

Son succĂšs tient Ă  la droitisation du champ politique français et mondial en marche depuis plusieurs dĂ©cennies, qui a fait de l’extrĂȘme droite un acteur incontournable des seconds tours Ă©lectoraux, pendant que politiciens de gauche et de droite reprenaient ses propositions et ses mots d’ordre. Rappelons-le, la possibilitĂ© de l’élection de Zemmour ou Le Pen (qui signerait sans doute une accĂ©lĂ©ration inĂ©dite dans le chemin vers le fascisme) ne tombe pas du ciel : elle tient Ă  la progression de ce vaste consensus islamophobe et anti-social, qui voit dans la fuite en avant raciste le meilleur moyen de faire progresser l’agenda nĂ©olibĂ©ral et la prĂ©carisation massive qu’il promet.

On ne parlerait pas aujourd’hui avec tant de lĂ©gĂšretĂ© de « grand remplacement Â», de « tyrannie des minoritĂ©s Â», d’interdiction des voiles et des kippas, et ainsi de suite, s’il n’y avait pas eu Sarkozy, Valls ou Darmanin… La parole raciste s’est hissĂ©e jusqu’au plus haut sommet de l’État, accompagnant lois et pratiques scĂ©lĂ©rates : interdiction du foulard en 2003, contrĂŽles au faciĂšs et crimes policiers, Ă©tats d’urgences Ă  rĂ©pĂ©tition et perquisitions de milliers de musulman.e.s, dissolution d’associations luttant contre l’islamophobie sous des prĂ©textes ahurissants.

Face Ă  la fuite en avant raciste d’un capitalisme sauvage, une vaste riposte sociale est nĂ©cessaire. Il n’est pas question de remettre Ă  l’aprĂšs-Ă©lection la contestation des tendances fascistes qui se dĂ©ploient actuellement, ni de placer son espoir en de vagues fronts Ă©lectoraux aux cĂŽtĂ©s de ceux qui ont contribuĂ© au dĂ©sastre. On n’arrĂȘtera pas la marche des Zemmour et des Le Pen sans dĂ©faire le monde qui les rend possible.



N’hĂ©sitez pas Ă  imprimer et diffuser le tract et l’affiche :








Source: Mars-infos.org