Selon le politologue afro-amĂ©ricain Cedric Johnson, « Il faut remettre la lutte de classe au centre des prĂ©occupations Â».

Traduite de l’italien par Gamal Oya, cette interview a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e par Giulio Laroni, 5 aoĂ»t 2020 et publiĂ©e sur le site www.ilriformista.it

Que s’est-il passĂ© aux États-Unis aprĂšs le meurtre de George Floyd, dont on dĂ©couvre de nouveaux dĂ©tails atroces Ă  partir des vidĂ©os ? Quelle est la signification des immenses manifestations anti-autoritaires et antiracistes qui ont Ă©clatĂ© dans une myriade de villes et qui se poursuivent encore aujourd’hui ? Les rĂ©ponses Ă  ces questions, du moins en Italie, ont Ă©tĂ© pour la plupart schĂ©matiques et fragmentaires. Nous avons essayĂ© de mieux comprendre la situation en interrogeant le politologue afro-amĂ©ricain Cedric Johnson, auteur de Revolutionaries to race leaders : Black Power and the making of African American Political (University of Minnesota Press, 2007). Johnson, professeur d’études afro-amĂ©ricaines Ă  Chicago (UniversitĂ© de l’Illinois), s’abstient dĂ©libĂ©rĂ©ment de livrer des rĂ©ponses faciles.
Giulio Laroni.

PDF - 140.6 ko

Article publié le 23 AoĂ»t 2020 sur Mondialisme.org