N’allez surtout pas au musée de la Marine (Trocadéro) ce mardi 21 janvier à partir de 18h30 pour les vœux de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, où vous risqueriez de croiser les Facs et labos en lutte.

Ceci n’est pas un appel. Contre-agenda de mobilisation

Ou encore mercredi 22 janvier, il serait vraiment dommage que Jacqueline Gourault – Ministre de la Cohésion des territoires – puisse être accueillie par d’autres que ses gardes du corps à 12h30 au 22, rue Joubert dans le 9e, pour la cérémonie des vœux de France Urbaine.

Si on a une certaine phobie moyennageuse des torches et des fourches, qui seront de sortie jeudi 23 au soir de l’autre côté de la capitale, on pourrait se réfugier dans les Hauts-de-Seine. Ou alors en soutien à la CFDT, par l’intermédiaire de Jacques Maire, député du 92 et descendant de feu le secrétaire de la glorieuse confédération dans les années 70. Celui-ci anime à Suresnes une réunion d’information sur la réforme des retraites… peut-être qu’on commencerait à comprendre à quel point la carotte est orange ?

Notre CriCri Castaner national va, lui, profiter qu’on soit tous et toutes à la manif de ce vendredi 24 pour aller rendre visite aux pompiers à 14h30 – ouf, on le croisera pas, même si le 32 rue Breguet 75011 Paris c’est quand même pas bien loin de République…

Non, décidément c’est difficile, à l’approche des municipales, d’éviter les ambitieux qui vont devoir s’afficher un minimum sous les projecteurs. Comme le bien-aimé Benjamin Griveaux, dont on espère que le précédent “Bouffes du Nord” ne le découragera pas de tenir son meeting dans le sud, au théâtre Bobino, lundi 27 janvier prochain à 19h… en tout cas, même vous êtes formellement invités, via ce formulaire. On te rassure Benji, t’es beaucoup moins connu que Manu.

Ceci n’est pas un appel. Contre-agenda de mobilisation

Comme le dit si bien Aurore Bergé -porte-parole du groupe LREM-, tout ce qui se passe avec ce tournant du mouvement social vers des actions ciblées est “inacceptable”. On aimerait bien rajouter “inqualifiable, intolérable, injustifiable… etc-able

Aurore ne manquera sûrement pas de le répéter à sa propre cérémonie des vœux le 31 janvier aux Salons Saint-Exupéry de Coignières, où personne n’ira de toute façon vu que c’est au diable et sûrement très chiant (quoique ?). Pour en avoir le cœur net, les plus résistants à la langue de bois peuvent s’inscrire ici.

Il suffit de s’informer sur https://en-marche.fr/evenements ou de faire quelques recherches rapides avec les noms de nos dirigeants. C’est très facile, finalement, d’éviter à tout prix ces personnes qu’on ne veut sous aucun prétexte voir, vu le réflexe vomitif qui s’emparerait de nous. Il en va d’une question d’hygiène.

Espérons que les étudiants en droit de la HEAD ne subiront pas ce réflexe nauséabond lors de la venue de Laëtitia Avia (députée LREM et membre du bureau exécutif) le 4 février, au 120 Rue La Fayette, 75010 Paris.

En tout cas vous pouvez adresser tout votre courrier de soutien dans cette période difficile aux représentant.es du parti au pouvoir, afin que cette réforme aille à son terme le plus vite possible, ou bien les rencontrer dans leurs permanences parisiennes :

  • Stanislas Guerini – 39 rue des Épinettes 75017 Paris
  • Gilles le Gendre – 31 Boulevard de la Tour-Maubourg 75007 Paris
  • Anne Christine Lang – 7, rue Buot 75013 Paris
  • Olivia Gregoire – 6, place de Breteuil, 75015
  • Hugues Renson – 10 rue Eugène Gibez 75015
  • Delphine O – 54 rue de Crimee 75019
  • Laëtitia Avia et Pacome Rupin – 20 rue Saint-Nicolas, 75012
Ceci n’est pas un appel. Contre-agenda de mobilisation

Article publié le 21 Jan 2020 sur Paris-luttes.info