Février 21, 2019
Par Rebellyon
226 visites

Texte datant de 2015 et qui nous éclaire, durant le mouvement des gilets jaunes sur des rumeurs qui germent ici et là.


Certaines tendances politiques ont pour fâcheuse habitude de propager des thèses paranoïaques dès qu’une situation échappe à leurs contrôles.

Ces derniers jours, réitérant une mascarade qu’ils nous ont déjà servi, c’est Mélenchon puis Olivier Besancenot qui ont pris la parole pour stigmatiser, dénigrer, et amalgamer les casseurs à leurs propres ennemis : les flics.

JLM a posté, le lendemain de la mort de Rémi Fraisse, un statut Facebook accusant les militants qui ont directement affronté la police sur la Zad d’être des clochards avinés et puants, d’extrême droite, et probablement payés par l’État ou les pro-barrage du Testet pour « décrédibiliser » le mouvement d’opposition et d’occupation …

PNG - 253.9 ko



Source: