Ce que feront les hommes conscientisés au cours des prochaines années

PRÉDICTION : Beaucoup d’hommes conscientisés ne feront rien ou presque.

PRÉDICTION : Beaucoup d’hommes conscientisés préféreront parler de leurs émotions.

PRÉDICTION : Beaucoup d’hommes conscientisés ne feront que ce qui les rassurera sur eux-mêmes. Si quelque chose n’a pas cet effet, il est peu probable qu’ils le fassent. Parler de leurs émotions leur permettra de se rassurer sur eux-mêmes.

PRÉDICTION : Beaucoup d’hommes conscientisés, s’ils s’aperçoivent qu’ils ne font rien, voudront passer des heures à se demander ce qu’il est politiquement correct de faire en tant qu’hommes. En tant qu’hommes : les quatre mots les plus paralysants dans le lexique du soi-disant homme conscientisé. Il ne fera rien avant de savoir clairement comment cela les concerne, lui et ses frères, en tant qu’hommes. Il ne fera rien à moins de savoir clairement dans quelle mesure il peut le faire avec d’autres hommes en tant qu’hommes, à moins que leur action soit particulièrement importante parce qu’ils la font en tant qu’hommes, à moins que leur action les rassure sur eux-mêmes en tant qu’hommes. En tant qu’hommes. Une éthique de vie. Une éthique d’inaction.

PRÉDICTION : Beaucoup d’hommes conscientisés, s’ils remarquent qu’ils ne font rien, voudront passer des heures à justifier leur inertie. Ils diront peut-être attendre que des femmes leur disent quoi faire. Ils ne veulent pas commettre d’imprudence ; ils veulent qu’on leur indique le chemin précisément, étape par étape. Et ils n’ont pas encore reçu de directives précises du comité central féministe. Les femmes n’ont qu’à demander, diront-ils peut-être. Ce qu’ils veulent dire, c’est que les femmes n’ont qu’à les tenir par la main.

PRÉDICTION : Beaucoup d’hommes conscientisés vont passer plus de temps à faire les courses dans des magasins bio qu’à lire la presse féministe.

PRÉDICTION : Beaucoup d’hommes conscientisés se présenteront à une manifestation féministe une fois par an. Ils crieront haut et fort. En fait, ils crieront plus fort que toutes les femmes réunies. Ils iront même à l’affrontement avec d’autres hommes, n’importe lesquels, des badauds hostiles, des policiers. Ils s’indigneront publiquement, ils se livreront à un combat de coqs. Puis, ils rentreront chez eux et tenteront de renouer avec leurs émotions le temps d’une autre année.

PRÉDICTION : Beaucoup d’hommes conscientisés feront publiquement alliance avec une femme reconnue comme féministe. Ils pourront être amis ou amants, hétérosexuels ou homosexuels, mariés ou célibataires, vivant ensemble ou séparément – c’est sans importance ; ce qui compte est leur alliance publique. Elle permettra à cet homme d’obtenir un statut : une carte tamponnée de militant annonçant « J’ai été approuvé par une féministe » et portant le nom de cette femme réputée. Il sortira cette carte quand bon lui semble, mais la laissera au fond de sa poche quand il ira acheter de la pornographie. Quand il se rendra chez elle, il laissera la vaisselle dans l’évier.

PRÉDICTION : Beaucoup d’hommes conscientisés, quand leur épouse les quitte, quand leur domestique personnelle leur annonce : « A toi maintenant de nettoyer ta pisse autour de la cuvette », quand leur camarade de lutte féministe éclairée leur dit « Je ne te fais plus confiance » et cesse de vouloir les fréquenter – bref, quand leur raccord personnel à la conscience féministe les quitte – beaucoup d’hommes conscientisés ressembleront de moins en moins à des hommes conscientisés et de plus en plus à des hommes ordinaires. Ils se tourneront vers des enjeux politiques qui ne leur rappellent pas directement que les hommes comme eux oppriment les femmes comme elle. L’énergie nucléaire. Les guerres à l’étranger. Les coopératives agricoles. Les grèves de loyer. Des enjeux importants, pas mineurs. Mais qui sont mieux que l’alcool ou les drogues quand vous avez le coeur brisé et que vous voulez l’endurcir.

JOHN STOLTENBERG

REFUSER D’ÊTRE UN HOMME – POUR EN FINIR AVEC LA VIRILITÉ

P. 134-135-136


Article publié le 23 Mai 2019 sur Nantes.indymedia.org