Novembre 3, 2021
Par Lille Alternataire
289 visites

Présentation du livre Le commun de l’autonomie : une sociologie anarchiste de la zad de Notre-Dame-des-Landes, écrit par Margot Verdier.

Discussion informelle suivie d’un apéro, en la présence de l’autrice.

Descriptif :

On a souvent vu la ZAD comme un auto gouvernement des communs, c’est d’ailleurs cette mémoire-là qui s’est un peu imposée depuis son évacuation. Pourtant, durant toute la période de l’occupation, il n’y avait ni gouvernement, ni auto gouvernement, ni aucune instance pour prendre des décisions contraignantes. L’auto gouvernement n’a jamais existé, par le simple fait que les occupants n’en voulaient pas.

Chaque chapitre se penche sur un aspect de la vie quotidienne des occupants (histoire, relations économiques, politiques, de pouvoir). D’un côté celles et ceux qui voulaient plus d’organisation, notamment pour gérer les conflits ou alimenter les luttes – que l’on retrouvera engagé avec les paysans et les appelistes ; de l’autre les groupes qui refusaient toute organisation et toute hiérarchie. Le livre parle de ces tensions, à travers une perspective sociologique et anthropologique.




Source: Lille.cybertaria.org