Du 8 au 22 mars 1905 la France découvre effrayée à Amiens l’ampleur des vols commis par la bande de cambrioleurs anarchistes, les Travailleurs de la Nuit. Mais ce procès à sensation permet surtout à Alexandre Jacob, personnage principal d’une comédie judiciaire hors-norme, de passer de la propagande par la pince-monseigneur à la propagande par la parole. « Le droit de vivre ne se mendie pas, il se prend », clame-t-il haut et fort pour théoriser sa Révolution illégaliste.

Jean-Marc Delpech enseigne l’histoire et la géographie dans un établissement scolaire des Vosges. Parallèlement à son alimentaire labeur, il a soutenu sa thèse de doctorat sur l’anarchiste Alexandre Jacob en juin 2006 à l’université de Nancy. Deux de ses livres ont été récemment réédités dans des versions revues et augmentées : Alexandre Jacob, l’honnête cambrioleur, Atelier de création libertaire, 2019, 552 pages, 24 euros et Alexandre Marius Jacob : voleur et anarchiste, Nada, 2019, 224 pages, 17 euros. Jean-Marc Delpech a également entièrement réalisé le Calendrier du CIRA 2020 (5 euros l’exemplaire, 20 euros les 5 exemplaires). Ces deux livres et le calendrier seront disponibles le jour de la causerie.




Article publié le 02 Déc 2019 sur Mars-infos.org