Octobre 23, 2021
Par Expansive
344 visites


Mercredi 27 Octobre 20h30 local la commune : causerie autour du livre “adieux au capitalisme” de Jérôme Baschet

Autonomie, société du bien vivre et multiplicité des mondes

Le groupe la sociale t’invite le mercredi 27 Octobre à 20h30 au local la commune

à une discussion autour du livre de Jérôme BASCHET « Adieux au capitalisme »

https://www.editionsladecouverte.fr/adieux_au_capitalisme-9782707177230

Il entend participer au questionnement sur « que pourrait être un monde libéré de la tyrannie capitaliste ? »

En effet, le monde capitaliste actuel, toujours plus aggressif dans sa forme et plus étendu dans son emprise nous emmène sans doute vers la fin de notre civilisation. Il est sans doute plus que temps de faire le point sur notre volonté et capacité politique à nous poser les bonnes questions.

Afin de réfléchir à une alternative anarchiste, nous allons nous pencher sur l’exemple Zapatiste en essayant de répondre à la méthode de suppression de l’État et l’évolution de l’économie actuelle.

Nous pourrons ainsi évaluer les potentiels d’une nouvelle civilisation plus égalitaire et respectueuse pour l’être humain autant que pour notre écosystème.

A te voir et à t’entendre donc !

4° de couverture :

Il est temps de rouvrir le futur. Et d’engager résolument la réflexion sur ce que peut être un monde libéré de la tyrannie capitaliste. C’est ce que propose ce livre, en prenant notamment appui sur les expérimentations sociales et politiques accumulées par l’insurrection et les communautés zapatistes, une « utopie réelle » de grande envergure.

Pratiquer une démocratie radicale d’autogouvernement et concevoir un mode de construction du commun libéré de la forme État ; démanteler la logique destructrice de l’expansion de la valeur et soumettre les activités productives à des choix de vie qualitatifs et collectivement assumés ; laisser libre cours au temps disponible, à la dé-spécialisation des activités et au foisonnement créatif des subjectivités ; admettre une véritable pluralité des chemins de l’émancipation et créer les conditions d’un véritable échange interculturel : telles sont quelques-unes des pistes qui dessinent les contours d’un anticapitalisme non étatique, non productiviste et non eurocentrique.

En conjuguant un effort rare de projection théorique avec une connaissance directe de l’une des expériences d’autonomie les plus originales et les plus réflexives des dernières décennies, Jérôme Baschet s’écarte des vieilles recettes révolutionnaires dont les expériences du XXe siècle ont montré l’échec tragique. Il propose d’autres voies précises d’élaboration pratique d’une nouvelle manière de vivre.




Source: Expansive.info