Septembre 21, 2021
Par CRIC Grenoble
108 visites


CRIC

L’équipe de CRIC est composĂ©e de personnes militantes ou non qui se sont retrouvĂ©es dans l’envie commune de crĂ©er un site d’informations locales contre les systĂšmes de domination (
colonialisme?Le colonialisme, c’est la forme qu’a pris l’impĂ©rialisme occidental pendant quatre siĂšcles. Il s’agissait d’une occupation militaire violente avec l’installation d’administrations coloniales, la mise en esclavage et l’extermination des peuples colonisĂ©s. Les guerres de libĂ©ration ont permis la dĂ©colonisation de la plupart des territoires (pas encore tous, notamment la Palestine et les colonies françaises « d’Outre Mer »), mais les rapports de domination coloniaux subsistent et structurent nos sociĂ©tĂ©s et l’ordre mondial actuel. On peut parler par exemple, pour ce qui concerne la France, de la Françafrique et de la gestion coloniale des quartiers populaires.,
imperialisme?L’impĂ©rialisme, c’est la volontĂ© d’expansion et de domination d’un État-nation* ou d’un ensemble d’États-nations sur le reste du monde. L’impĂ©rialisme occidental contemporain est structurĂ© par le racisme et le capitalisme. Il opĂšre sur diffĂ©rents plans : territorial, militaire, culturel, Ă©conomique, politique.

* État-nation : organisation qui permet de confondre une Ă©lite politico-Ă©conomique avec une population (« La France bombarde la Syrie » au lieu de « Le gouvernement français bombarde la Syrie pour les intĂ©rĂȘts des entreprises françaises »
,
capitalisme?SystĂšme Ă©conomique et social qui se caractĂ©rise par la propriĂ©tĂ© privĂ©e des moyens de production et d’Ă©change et par la recherche du profit. C’est aussi un systĂšme qui priviligie l’accumulation de capital privĂ© au dĂ©triment de la preservation de l ‘environnement commun.
Dans ce systĂšme les gens qui ont le plus d’argent et/ou qui possĂšdent les moyens de production ont pris possession du pouvoir par la violence (esclavage, colonisation, guerre) et maintiennent ce systĂšme et leur pouvoir par la violence (guerres imperialismes, expropriations, rĂ©pression des grĂšves, des luttes individuelles et collectives,
).
C’est un systĂšme de domination dans lequel il existe une hiĂ©rarchie des classes sociales.
L’appartenance Ă  une classe sociale ouvre ou ferme l’accĂšs Ă  des privilĂšges, Ă  la lĂ©gitimitĂ©, au pouvoir. Il impacte mĂȘme l’accĂšs aux droits les plus Ă©lĂ©mentaires, qui sont refusĂ©s Ă  une classe et exclue de tout (socialement, politiquement, humainement,
).
,
racisme?Le racisme est entendu ici comme un systĂšme de domination exercĂ© au nom de la suprĂ©matie blanche. Ce systĂšme de hiĂ©rarchisation place les personnes blanches comme la rĂ©fĂ©rence au sein de l’humanitĂ©, leur donnant des privilĂšges aux dĂ©pens des personnes racialisĂ©.e.s.
Dans notre contexte, il s’agit d’une construction historique occidentale, nĂ©e avec l’esclavage et la colonisation. La hiĂ©rarchisation raciale est alors appuyĂ©e sur des critĂšres biologiques. Ces critĂšres biologiques ont Ă©tĂ© remplacĂ©s depuis par des critĂšres culturels.
Dans tous les cas, il s’agit Ă  la fois d’un racisme structurel (justifiant une exploitation Ă©conomique et sociale spĂ©cifique au sein du systĂšme capitaliste), d’un racisme institutionnel (encadrĂ© et alimentĂ© par l’État), et d’un racisme idĂ©ologique (diffusĂ© par le haut et construisant l’ensemble des individu.e.s dans des rapports de domination entre personnes blanches et personnes racialisĂ©es).

Les formes actuelles du racisme sont toujours issues de l’hĂ©ritage colonial (nĂ©grophobie, islamophobie…), mĂȘme si certaines ont d’autres ancrages historiques (rromophobie…).

« Le racisme n’est pas seulement une idĂ©e, Ă  combattre par des idĂ©es, il est un rapport social enracinĂ© dans les rapports Ă©conomiques et entretenu politiquement et mĂ©diatiquement » S. Bouamama.
,
hĂ©tĂ©ro-patriarcat?L’hĂ©tĂ©ro-patriarcat est entendu ici comme un systĂšme de domination (au niveau social, Ă©conomique et politique) dans lequel non seulement les hommes cis* dominent d’autres genres mais aussi l’hĂ©tĂ©rosexualitĂ© domine d’autres orientations sexuelles.
Parfois, on peut trouver le terme « cis-hétéro-patriarcat » qui souligne la domination des personnes cis sur les trans*.

* trans : qui adoptent une identité de genre différente du genre qui leur a été assigné à la naissance

* cis : qui se reconnaissent et/ou vivent dans le genre qui leur a été assigné à la naissance
…).
Nous souhaitons que le plus grand nombre de personnes s’approprie le site pour (s’)informer et rĂ©flĂ©chir sur les luttes actuelles.




Source: Cric-grenoble.info