« La production capitaliste ne développe donc la technique et la combinaison du procès de production sociale qu’en épuisant en même temps les deux sources d’où jaillissent toute richesse : la terre et le travailleur. » Karl Marx

Aujourd’hui les révolutionnaires se doivent de prendre en compte dans leurs analyses et leurs actions les constatations scientifiques sur l’état alarmant de notre biosphère (la biosphère est un concept qui désigne l’ensemble des organisme vivants et leurs milieux de vies, l’ensemble des écosystèmes interconnectés).

Ces constatations convergent vers un point : notre planète est en train de vivre un écocide.

Un écocide est un acte de destruction touchant un écosystème qui est lié a une activité anthropique (c’est-à-dire une activité humaine).

A l’heure actuelle c’est la biosphère toute entière qui est victime d’un écocide. L’ensemble des écosystème présents sont en effet menacés à long terme, certains d’entre eux étant en voie de destruction accélérée à court terme et d’autres à moyen terme.

Rappelons que tous les écosystèmes sont reliés entre eux de manière dialectique.