Septembre 22, 2021
Par Paris Luttes
298 visites


Le 7 octobre prochain débutera à la cour d’assises de Turin le procès de l’opération Scintilla, déclenchée le 7 février 2019, jour de l’expulsion du squatt de l’Asilo Occupato. Dix-huit personnes sont inculpées dans cette affaire qui vise notamment les luttes contre les centres de rétention.

L’accusation commune à tou-te-s est celle d’association subversive. Quatorze des inculpé·es sont également accusé·es d’incitation à commettre des actes de violence ou des délits. Une personne est elle accusée de la destruction d’une partie du CPR lors de la révolte de février 2015 (Centro di Permanenza per i Rimpatri, équivalent des Centres de Rétention Administrative) tandis que trois autres sont accusé·es de deux attaques incendiaires à l’encontre de distributeurs de banques/DAB de la poste italienne, entreprise qui participe activement à la machine à expulser.

Parce que les luttes menées là bas font écho à celles d’ici, nous sommes solidaires des inculpé·es de l’opération Scintilla, une cantine de soutien est organisée le samedi 2 octobre. Il y aura à cette occasion un court point info sur l’affaire et le procès qui débute.

Elle aura lieu au squat Le Marbré 39 rue des deux communes à Montreuil, à partir de 19h.

Plusieurs compagnonnes ont passé de long mois en prison et l’argent récolté servira à couvrir les frais d’incarcération de l’une d’entre-elleux.

Dans la journée, à partir de 15h aura lieu une discussion autour des luttes contre les centres de rétention en europe avec des personnes qui luttent en Belgique, Alllemagne, Italie…

Solidarité avec les inculpé·es de l’opération Scintilla à Turin !

Contre les frontières, contre toutes les prisons !

Pour en savoir plus :

Pour imprimer l’affiche :






Source: Paris-luttes.info