Portes ouvertes et cantine de quartier :

Cantine de soutien à prix libre & végé

Dimanche 15 décembre

Service à partir de 19h et on finira en musique !

Au programme du reste de la journée :

13h-15h – Boxe

14h-17h30 – Brocante à prix libre

15h-17h – Club de lecture féministe

17h-18h30 – Spectacle d’impro

Infokiosque // Salle de jeux pour les enfants // Atelier vélo

166, rue du Landy, Saint-Denis

Métro Carrefour-Pleyel (ligne 13)

RER D Stade de France-Saint-Denis

Bus 173, 139 (arrêt Landy-Pleyel) et 255 (arrêt Landy-Ornano)

À propos du collectif du Marché Rouge de Île-Saint-Denis

Chaque mardi, nous allons à Rungis pour récupérer les fruits, légumes et produits laitiers qui s’apprêtent à être rejetés. La grande majorité des produits que nous récupérons sont bio. Cette « récup » permet à plusieurs maisons et appartement collectifs de faire des provisions pour la semaine.

Ensuite nous organisons chaque mardi après-midi un « marché rouge » sur la place de la Libération à l’Île Saint-Denis. Le marché rouge consiste en une redistribution à prix libre des invendus de Rungis. Les habitantes du coin sont habituées à nous voire chaque semaine, et attendent souvent avec impatience de pouvoir récupérer de bons fruits et légumes pour la semaine.

L’industrie agroalimentaire gaspille et jette des produits qui sont pourtant encore en très bon état. Pour les produits plus abîmés, nous les cuisinons en sauce, en confiture. En bref, la « récup de Rungis » permet à des centaines de personnes de se régaler toute la semaine !

Malheureusement, le camion que nous utilisons pour aller à Rungis va être rendu fin décembre à son propriétaire. Grâce à différentes actions collectives, dont la cantine de ce dimanche 15 décembre, nous allons financer l’achat d’un nouveau camion. Cet achat, avec l’assurance et la carte grise nous coûtera environ 3000 euros.

On vous attend pour partager avec nous un super repas végétarien le dimanche 15 décembre au Landy Sauvage. Menu surprise !

Pour les plus courageuses, une petite histoire du marché de Rungis et de la paysannerie en Île-de-France :

Auparavant, une ceinture maraîchère entourait Paris, constituée de jardins vivriers et d’exploitations paysannes fournissant la région et le marché central des Halles.

Tout au long du XIXe siècle, l’industrie se répand en banlieue de Paris, ce qui provoque l’explosion de la population et change radicalement les paysages, modes de vie et usages des sols, majoritairement maraîchers voire communaux à une architecture industrielle, capitaliste et urbanisée. Logiquement, le marché des Halles ferme et est remplacé par un nouveau lieu obéissant davantage à ces nouvelles logiques productivistes : le marché de Rungis. On passe ainsi d’un modèle vivrier ou la plupart des habitants font pousser et récoltent leurs légumes à un modèle ou tout est externalisé, séparé, centralisé à Rungis puis redistribué ; bref l’organisation communale laisse place à l’aberration capitaliste. Cette aberration n’est évidemment pas sans conséquence et les légumes eux même ne peuvent suivre ce rythme, notamment ceux issus de l’agriculture biologique qui finissent souvent par ne plus convenir aux standards de vente. Non vendable ne signifie pas pourtant non mangeable et c’est là où nous apparaît une évidence. Celle d’aller en récolter les meilleurs pour les redistribuer là ou on vit mais aussi aux différents lieux, et luttes collectives dont nous soutenons les pratiques et visions du monde. On peut citer comme exemple le Centre Social autogéré de la Poterie, l’occupation des exilé·es à Paris 8 en 2018 ou bien même la cantine du Landy Sauvage.

* Depuis un an et demi, l’espace squatté et collectif du Landy a pris vie. Plus d’une cinquantaine de personnes s’y organisent au quotidien dans un esprit d’entraide et d’autogestion, et permettent aux portes de s’ouvrir le plus régulièrement possible pour toutes et tous.

** Si vous souhaitez organiser vous-même une cantine en soutien à vos luttes, c’est possible et même prévu ! Nous serons ravi·e·s de vous donner un coup de main et de mettre à disposition notre matos de cantine alors passez nous voir ou contactez-nous : [email protected]

*** Le Landy ouvre également ses portes tous les jeudis de 19 h à 21 h pour l’atelier d’autoréparation de vélo. En plus des évènements ponctuels, plusieurs autres activités régulières s’y déroulent ainsi que des répétitions, des réunions…


Article publié le 10 Déc 2019 sur Paris-luttes.info