Qu’est-ce qu’il y aura Ă  cet Ă©vĂ©nement ?
  • Une cantine ouverte Ă  tous.tes Ă  prix libre
  • Un infokiosque avec de nombreux tracts, affiches et stickers stylĂ©s de la Liebig34 Ă  prix libre
  • Un stand de tshirt sĂ©rigraphiĂ©s pour l’occasion, Ă  prix libre
  • Un peu de musique
  • La possibilitĂ© de s’organiser pour lutter contre l’expulsion des projets menacĂ©s Ă  Berlin

RDV dimanche prochain, le 13 septembre, Ă  18H, Place Ste Marthe, MĂ©tro Belleville ou Goncourt pour un moment politique et convivial !

Qu’est-ce que la Liebig 34 ?

La Liebig34 est menacĂ©e d’exulsion. En tant que House Project anarcha queer-fĂ©ministe auto-organisĂ© sans mec cis, situĂ© Ă  Berlin dans le quartier Friedrichshain, Liebig 34 est un lieu oĂč s’organisent des actions de rĂ©sistance et des moments collectifs. Un lieu oĂč l’auto-organisation est toujours un mot dangereux, un lieu devenu point de dĂ©part de luttes et pas seulement un espace d’autorĂ©fĂ©rence et de divertissement alternatif. La Liebig34 a participĂ© Ă  la planification de nombreuses manifestations, a publiĂ© de nombreux appels et textes et a menĂ© diverses actions radicales. Mais elle est aussi un symbole de radicalisation et d’empowerment Ă  Berlin et en Allemagne. Le lieu abrite Ă©galement un infokiosque ouvert Ă  tous.tes. Liebig34 est un collectif qui s’efforce de surmonter les structures de plus en plus intĂ©riorisĂ©es du capitalisme et du patriarcat. Dans un monde oĂč le patriarcat constitue l’un des principaux piliers du systĂšme capitaliste, les groupes et collectifs fĂ©ministes militants, qui font clairement savoir que la rĂ©sistance et la riposte ne sont pas un privilĂšge des mec cis, sont plus que nĂ©cessaires. Dans un monde oĂč le patriarcat et le capitalisme sont entremĂȘlĂ©s, il est plus que nĂ©cessaire de lutter rĂ©ellement contre le patriarcat et de ne plus le voir figurer en marge d’un texte. Ne nous laissons pas diviser par l’oppression et luttons ensemble pour une sociĂ©tĂ© libĂ©rĂ©e.

Quelle est la situation du lieu et que pouvons-nous faire ?

Leur contrat s’est terminĂ© en dĂ©cembre 2018 et le propriĂ©taire G. Padovicz a refusĂ© de le prolonger, mais les compagnon.nes n’ont pas abandonnĂ©.es le lieu pour autant. Padovicz possĂšde plus de 200 immeubles dans le quartier de Friedrichshain et ses alentours et il est connu pour l’achat, l’expulsion, et la destruction d’ensembles de maisons. Le 3 juin 2020, le tribunal a tranchĂ© en faveur du propriĂ©taire et iels se prĂ©parent maintenant Ă  l’expulsion, prĂ©vue Ă  priori pour la mi-septembre 2020. Nous considĂ©rons qu’il est urgent de crĂ©er des espaces oĂč nous pouvons expĂ©rimenter la vie collective, modifier le genre et l’identitĂ©, oĂč nous pouvons dĂ©velopper et Ă©tendre des structures anti-patriarcales, des espaces oĂč nous rĂ©vĂ©lons les structures de pouvoir et oĂč nous pouvons nous renforcer mutuellement. Nous voulons visibiliser ce lieu et ses motivations, les aider Ă  payer leurs frais de justice, et ramener du monde contre leur expulsion. C’est pourquoi nous organisons cet Ă©vĂ©nement de soutien aux compagnon.nes de Liebig34.

Lutte locale et lutte Berlinoise

La Liebieg 34 fait partie d’une structure inter-collectif, l’Interkiezionale (« Kiez Â» signifie « quartier Â» en allemand) qui fĂ©dĂšre 6 ou 7 lieux collectifs dans la lutte contre leur expulsion et contre la gentrification Ă  Berlin. D’une lutte pour la dĂ©fense des lieux menacĂ©s d’expulsion, les compagnon.nes berlinois.e ont construit une offensive contre la gentrification de leurs quartiers. Nous avons dĂ©cidĂ© d’organiser cette cantine sur la place Sainte-Marthe dans le 10e arrondissement pour alerter sur la situation du quartier. En 2019, la sociĂ©tĂ© de valorisation immobiliĂšre Edmond Coignet Ă  rachetĂ© dans les rues avoisinantes de la place 80 lots commerciaux en rez de chaussĂ©e, occupĂ©s aujourd’hui par des artisans qui contribuent Ă  l’identitĂ© de cette ancienne citĂ© ouvriĂšre, et une quarantaine de petits appartements. Le projet immobilier de la sociĂ©tĂ© d’investissement est de transformer ces locaux en AirBNB, ce qui contribuerait Ă  la gentrification du quartier. Une lutte locale des habitant.es de la place Sainte Marthe a vu le jour pour alerter sur la situation notamment Ă  travers l’association OCBAUX.

De Paris Ă  Berlin, organisons-nous contre la gentrification et la ville des riches !

Quelles sont les dates Ă  venir si je veux me dĂ©placer Ă  Berlin pour lutter contre l’expulsion des projets menacĂ©s ?
  • Semaine d’action fĂ©ministe du 07 au 13 Septembre 2020
  • Expulsion potentielle de la Liebig34 mi-fin Septembre 2020, date prĂ©cise Ă  venir
  • Manifestation internationale contre l’expulsion des projets menacĂ©s Ă  Berlin le 31 octobre 2020

Contre la gentrification et l’expulsion des lieux auto-gĂ©rĂ©s, battons-nous, ici et ailleurs !

LIEBIG34 STAYS !

Pour suivre les nouvelles concernant le squat : https://defendliebig34.noblogs.org/

Pour suivre les nouvelles des appels contre les expulsions Ă  Berlin (dispo en anglais) : https://eninterkiezionale.noblogs.org/


Article publié le 06 Sep 2020 sur Paris-luttes.info