Mardi matin, une armada de gendarmes, avec blindés, drone et hélico ont attaqué l’Amassada, hameau construit sur le lieu d’un projet de méga-transformateur électrique de la société RTE. L’objectif ? Concentrer l’énergie des (trop) nombreuses éoliennes déjà construites dans la région et de toutes les futures, pour pouvoir la vendre à l’international, au Maroc ou à Israël par exemple.

L’Amassada, désormais détruite et remplacée par des ruines gardées par une clôture et des flics avait été construite dans les 4 dernières années pour s’opposer à ce projet, qui sous couvert d’écologie poursuivait la rentabilisation de tout ce qui échappe encore au commerce dans ce monde.

L’expulsion est donc terminée, mais la lutte est toujours là. Déjà des dates d’actions et de manifs sont prévues, dès ce weekend.

Rendez-vous donc jeudi au Local Piquemil, pour en parler, imaginer le futur de cette lutte. Car face à un Hôtel 4 étoiles, un gratte ciel au milieu d’un quartier populaire ou un projet éolien, ce sont en réalité les même ennemis que nous combattons !

Le local Piquemil, 6 rue Piquemil, Saint-Cyprien, Toulousecityone

A partir de 18h30


Article publié le 10 Oct 2019 sur Iaata.info