La manifestation du 21 septembre n’a pas suivi les codes de la marche rangée et tranquille qu’espéraient les flics et la journée, bien que réussie, a donné lieu à des confrontations violentes, des arrestations puis des contrôles judiciaires et des incarcérations. Mais petit à petit, la défense collective s’organise ! Dans les manifs, les gestes de solidarité se multiplient, on ne laisse plus tomber son voisin et les arrestations sont souvent dérangées, voire empêchées. Au tribunal, les GJ sont présent·e·s pour soutenir les inculpé·e·s et tenter de mettre des bâtons dans les rouages de la justice.

La Coordination antirépression IDF est un élément important de cette solidarité. Depuis plusieurs années, cette assemblée s’est donné pour but de soutenir les mouvements sociaux et articule maintenant plusieurs collectifs travaillant contre la répression des mouvements sociaux. Elle facilite notamment le lien entre les inculpé·e·s du mouvement social et les avocat·e·s. Elle prend aujourd’hui en charge les frais judiciaires de nombreux·euses GJ arrêté·e·s chaque samedi et ses besoins financiers sont importants.

Mais il faut aussi qu’on apprenne à se défendre, ensemble : se défendre collectivement dans les manifestations, en diffusant des réflexes qui nous permettront de rester soudé·e·s quelle que soit la situation et de privilégier la stratégie collective à la force individuelle ; se défendre en garde à vue et au tribunal, en partageant des conseils juridiques et des retours d’expériences qui pourront nous rassurer et nous aider à nous en sortir, mais pas au détriment des autres.

Venez soutenir la Coordination antirépression le samedi 19 octobre à 12h à la cantine La Pagaille, 15, rue Ernest Renan à Ivry. Les fonds récoltés seront reversés à la Coordination antirépression.

Cela sera suivi d’une formation sur la garde à vue ouverte à tous et à toutes de 14h30 à 16h30 animée par la défense collective Paris-banlieues.

Parce que faire gagner le mouvement social passe par garantir la liberté de tous et toutes, apprenons ensemble à nous défendre collectivement.

Pour nous contacter :

[email protected]

[email protected]


Article publié le 10 Oct 2019 sur Paris-luttes.info