Avril 13, 2021
Par Marseille Infos Autonomes
182 visites


Le repas sera en extérieur devant la Criée avec respect des gestes barrières. L’événement est étalé de 12h à 15h pour éviter un trop grand nombre de personnes à la fois. Il est déposé en Préfecture afin de pouvoir légalement dépasser les 6 personnes.

Les Assistant.e.s d’éducation (AED) ont multiplié les journées de grève (10/11, 19/11 , 01/12, 19/01, 21/01, 26/01 et 25/03), sans compter celles et ceux qui ont reconduit sur plusieurs journées d’affilée durant cette période. L’importance de cette mobilisation est d’autant plus marquante qu’il s’agit de personnels au Smic et en CDD (et donc pouvant être sujet à des pressions concernant la reconduction de leurs contrats). La revendication principale demeurent la titularisation sur un nouveau statut pour celles et ceux qui le souhaitent. D’autres revendications ont été portées : la création d’un vrai statut de surveillant étudiant pour les autres permettant la poursuite d’études (impossible avec 36h par semaine …), le droit à la prime Zep dont les AED sont exclus, l’embauche d’AED pour alléger les Vies scolaires sous tension).

Surveillant.e.s de collèges et lycées, ils/elles multiplient les missions (entrée et sortie des élèves, surveillance, soutien scolaire, suivi des élèves décrocheurs, classes relais, animateur de foyer, assistant documentaliste …), leur statut demeure parmi les plus précaire (smic, cdd de 1 ans (voire moins) renouvelable 6 fois maximum …). Avec la pandémie et le plan Vigipirate, ils se retrouvent en première ligne.

De plus, ils sont les seuls personnels à ne pas avoir droit à la prime REP, destinée aux personnels qui travaillent dans les quartiers en difficulté, alors qu’ils/elles alors qu’ils participent pleinement à cette même éducation prioritaire.

Union locale CGT Marseille Centre, Coordination Nationale des Collectifs d’AED et AE Déters




Source: Mars-infos.org