Novembre 29, 2020
Par Sans Nom
306 visites


Cahors : des cocktails molotov lancés sur le commissariat
La DĂ©pĂȘche, 28 novembre 2020

Ce vendredi 27 novembre, vers 22 heures, trois Ă  quatre cocktails molotov ont Ă©tĂ© lancĂ©s sur des vĂ©hicules stationnĂ©s dans l’enceinte du commissariat de Cahors par des individus non identifiĂ©s.
Les projectiles ont mis le feu Ă  la voiture personnelle d’un policier qui a entiĂšrement brĂ»lĂ©. Ils ont Ă©galement engendrĂ© des dĂ©gĂąts en bordure du bĂątiment et endommagĂ© une voiture sĂ©rigraphiĂ©e de police et une autre voiture personnelle de policier.

L’incendie n’a fait aucun blessĂ©. Si une demi-douzaine d’agents Ă©taient dans le bĂątiment Ă  ce moment-lĂ , en revanche la cour et les vĂ©hicules Ă©tant dĂ©serts. Les pompiers de Cahors sont rapidement venus Ă  bout des flammes.

Les auteurs des faits sont passĂ©s derriĂšre le commissariat en bordure de route, enjambant une clĂŽture pour lancer les cocktails. « Un dispositif de surveillance et de quadrillage des alentours du commissariat a immĂ©diatement Ă©tĂ© mis en place Â», prĂ©cise le commissaire divisionnaire Patrick Meynier.

L’attaque n’a pas Ă©tĂ© revendiquĂ©e, une enquĂȘte a Ă©tĂ© ouverte par la direction dĂ©partementale de la sĂ©curitĂ© publique et le SRPJ de Toulouse. La composition des projectiles est en cours d’analyse.

« Les investigations techniques vont peut-ĂȘtre ĂȘtre longues. Pour l’instant nous n’avons aucune piste prĂ©cise, mais je ne pense pas qu’il y ait forcĂ©ment un lien direct avec ce qu’il se passe au niveau national Â», avance le procureur de la RĂ©publique FrĂ©dĂ©ric Almendros. « La rĂ©ponse sera Ă  la hauteur de la gravitĂ© des faits. Ce sera soit une comparution immĂ©diate, soit une ouverture d’information Â», ajoute le magistrat qui souhaite envoyer un « signal de refus total de ce genre de comportement Â».




Source: Sansnom.noblogs.org