Janvier 20, 2021
Par Le Pressoir
252 visites


À Montpellier comme ailleurs, ceux qui sont précarisés ou défendent leurs droits et leur liberté subissent des violences d’État. Le couvre feu et le confinement, mesures de contrainte et de contrôle promulguées au nom de l’état d’urgence sanitaire, permettent de renforcer la répression : amendes, intimidations, brutalités policières, gardes à vue, comparutions à huis clos au tribunal, lourdes condamnations.

Récemment les manifestations contre la loi « Sécurité globale » ont donné lieu à de nouvelles interpellations et comparutions. Et cette aggravation de l’arsenal répressif annonce de nouvelles attaques contre les droits et les protections sociales, ce que nos gouvernants appellent « réformes ». Par ailleurs la situation économique risque de rendre explosive la situation sociale dans un avenir proche.

C’est pourquoi, « L’Assemblée contre les violences d’État et pour les libertés » a décidé de relancer une cagnotte. Et c’est l’association « Solidaritat 34 » qui en a la charge.




Source: Lepressoir-info.org