Mars 19, 2021
Par Questions De Classe
366 visites


Il était une fois des professeurs qui passaient un concours et finissaient par être titulaires de leur poste. Ce bon vieux temps devient légendaire en Gironde où déjà environ un professeur des écoles sur cinq est invité à passer un entretien d’embauche ou à déguerpir là où il pourra. Cette situation violente, mise en place avec les dédoublements des classes de l’éducation prioritaire, gagne cette année les grandes sections de maternelle.

Des postes de GS en éducation prioritaire deviennent à profil

“La priorité c’est de faire du ménage , se débarrasser des “vieilles” pour les remplacer par du sang neuf genre start’up”. Clémentine (1) enseigne en grande section de maternelle en Gironde et ne décolère pas. Elle qui enseigne depuis plusieurs années à ce niveau et est titulaire de son poste en éducation prioritaire est convoquée à un entretien à Bordeaux. Si elle n’est pas retenue elle devra laisser sa place et trouver un point de chute là où ce sera possible.

Tous les enseignants de grande section du département en Rep ou Rep+ ont reçu une fiche “d’appel à candidature pour poste spécifique donnant lieu à commission d’entretien” qui n’hésite pas à faire appel à “l’école de la confiance”.

Lire la suite sur le site du Café pédagogique : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2021/03/17032021Article637515612845960315.aspx?actId=ebwp0YMB8s1_OGEGSsDRkNUcvuQDVN7aFZ1E4yS5hsZhCkj7nD8IbJSC-DxPzbhO&actCampaignType=CAMPAIGN_MAIL&actSource=508036




Source: Questionsdeclasses.org