L’enquête publique relative à TESO est terminée, tout va désormais s’accélérer. Pour rappel, ce projet ne vise rien d’autre que le réaménagement des quartiers autour de la gare, la transformation de la gare Matabiau en pôle multimodal qui pourra ainsi accueillir la LGV et l’érection de 150 mètres de mépris avec l’Occitanie Tower. Les pauvres qui traînent encore entre les allées Jean Jaurès et le quartier Bonnefoy n’ont qu’à bien se tenir. À présent on veut du lisse, de l’aseptisé, du policé et surtout du fric. On ne fait pas des nouveaux quartiers pour le bien-être de chacun·e mais bien pour pouvoir restaurer le bâti, augmenter les loyers et installer des commerces pour riches.

Le projet est engagé mais rien n’est inéluctable. A AntiTeso, on organise un café mensuel autour des questions de transformations urbaines et de nos manières de s’y rapporter.

L’idée est de se retrouver tous les premiers mercredis du mois entre 18 heures et 21 heures pour causer, boire un coup, se rencontrer, éventuellement trouver des complicités pour de futures initiatives, élaborer peut-être des possibilités pour faire face à ce rouleau compresseur nommé Métropole, tenter d’y parvenir sans déléguer le sort de nos vies dans les mains des représentants de l’État ou d’autre organisations institutionnelles. Si tu veux participer, discuter de ces thématiques ou d’autres choses avec nous, tu es le/la bienvenu.e.


Article publié le 03 Juin 2019 sur Iaata.info