Caen : parution de « Soleil Noir » n°1, bulletin apériodique anarchiste (juillet 2020)

mis en ligne le 6 août 2020.

Salut,

Voici la première livraison du bulletin anarchiste
Soleil Noir
(…). Comme mentionné dans le court texte de
présentation, il ne faut pas hésiter à en tirer quelques exemplaires
pour garnir son Infokiosk, sa librairie, sa bibliothèque ou ses
archives… Quelques formats papiers circuleront. Mais peu pour ce
numéro, qui est volumineux et cher à l’impression. Les prochains
devraient être moins denses.

Souvent un journal, un fanzine ou une revue sont des aventures
collectives, Soleil Noir en est une individuelle. Vous ne trouverez ici
ni le Nous d’une position – d’un Parti pas si imaginaire que ça par
exemple, ni celui d’une Organisation, mais des textes, des analyses, des
infos qu’il semblait important de mettre en circulation. Souvent glanés
dans des revues amies, ou rédigés par mes soins ou collectivement dans
des assemblées ou des collectifs, tout ce « fatras » cherche à « éclairer » les situations que nous vivons, à alimenter nos révoltes et
nos désirs de détruire ce vieux monde.

Soleil Noir avait déjà connu un numéro en septembre 2009, juste après le
mouvement universitaire dit « contre la LRU ». Des aventures collectives
en ont interrompu le fil. Il reprend aujourd’hui. Ce bulletin ne se veut
pas un outil de promotion de l’anarchisme ou de propagande, comme les
aiment les idéologues et les publicitaires de tout poil, ni un outil
d’expertise comme les affectionnent les sociologues, économistes,
enquêteurs-militants et conseillers scientifiques. C’est le parti pris
de diffuser des textes et des analyses souvent éparpillés dans des
fanzines, des revues, des journaux ou sur le net, d’y ajouter
informations et analyses personnelles, le parti-pris de participer à
partager ces éléments hors du « milieu radical », et de tout ce qu’il
peut parfois avoir de clos.

Ce numéro sort dans des conditions particulières, entre la crise du
Covid-19 et la période estivale. Son impression comme sa diffusion n’en
deviennent donc que plus complexes. C’est seulement pour cette raison,
et non pour répondre aux injonctions au confinement sanitaire, qu’il
sort principalement en format numérique. Son impression papier comme sa
diffusion de la main à la main sont vivement conseillées. Ce numéro
restera centré sur le grand confinement qui nous a été imposé et sur les
moyens de s’opposer à la gestion autoritaire de cette crise du
Coronavirus. D’autres numéros suivront qui reviendront sur le mouvement
contre la réforme des retraites, sur les luttes contre les prisons, etc.

Cet édito m’offre également l’occasion de lancer un appel à rejoindre
Soleil Noir pour refonder plus collectivement un bulletin anarchiste « autonome » à parution irrégulière à Caen et ses alentours, une
invitation à ouvrir une nouvelle aventure anarchiste en libre
association. Loin des poses militantes, pragmatiques ou radicales,
l’aventure vise à renouer avec un anarchisme autonome des structures
politiques et syndicales, participant à son humble mesure à combattre ce
monde d’exploitation et de domination.

Soleil Noir ([email protected]@@riseup.net)

PDF - 5.2 Mo
Soleil Noir n°1


Article publié le 09 Août 2020 sur Infokiosques.net