Mercredi 24 juin, dès 6h du matin, la préfecture du Calvados a procédé à l’expulsion d’un squat à Mondeville, l’ancien collège Guy Liard rue Albert Bayet à la demande du propriétaire des lieux, le conseil départemental et avec l’accord de la mairie de Mondeville. Quatre familles étaient hébergées dans quatre anciens logements de fonctions, deux autres familles et des célibataires vivaient dans un ancien bâtiment administratif depuis le 4 janvier dernier. Au total, une quarantaine de personnes, dont une quinzaine d’enfants, a été expulsée ce matin. La préfecture a communiqué dès 6h15 sur les réseaux sociaux, elle propose une solution de relogement d’une semaine à l’hôtel après avoir étudié les situations individuelles, et elle « invitera les ressortissants étrangers en situation irrégulière à quitter le territoire national » ! C’est à dire que les familles seront soit assignées à résidence à l’hôtel (contrôle judiciaire quotidien au commissariat, obligation d’être présent à l’hôtel de 18h à 21h…), soit déportées au CRA (Centre de Rétention Administratif) de Oissel près de Rouen (celui de Rennes est fermé et rouvre le 30 juin prochain) en attente d’une hypothétique expulsion.

Dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, la trêve hivernale a été prolongée jusqu’au 10 juillet prochain, cette mesure s’applique à l’ensemble des squats qui sont de la compétence du Tribunal d’Instance (dix sur douze squats actuellement). Ce squat était expulsable depuis le 21 février dernier sur décision du Tribunal Administratif, par conséquent il ne pouvait pas bénéficier de la trêve hivernale d’un point de vue juridique. Néanmoins, vu les circonstances actuelles, il est parfaitement scandaleux de jeter des dizaines de personnes à la rue après une semaine de relogement à l’hôtel où d’envisager leur expulsion dans certains cas. Lors des précédentes expulsions, la préfecture du Calvados se targuait dans la presse de procéder aux expulsions seulement pendant les périodes de vacances scolaires afin de ne pas perturber la scolarité des enfants. Tous les enfants sont scolarisés sur l’agglomération caennaise et avaient repris l’école (à nouveau obligatoire depuis deux jours ! ). Quelle urgence a incité la préfecture et le conseil départemental à procéder à cette expulsion à moins de quinze jours des vacances scolaires alors qu’à notre connaissance le projet de démolition/reconstruction est lointain ?

Nous, militatntEs de l’assemblée Générale du Lutte contre toutes les Expulsions, sommes scandaliséEs par cette expulsion et revendiquons l’application Droit au Logement et la réquisition des logements vides !

Nous vous invitons à venir nombreuSESx ce soir assister au conseil municipal de Mondeville à 20h afin d’exprimer notre indignation et réclamer des explications.

Assemblée Générale de Lutte contre toutes les expulsions
ag-contre-expulsions [at] riseup [point] net
https://squ.at/r/1jaz
https://agcontrelesexpulsions.wordpress.com/


Des squats à Caen https://radar.squat.net/fr/groups/city/caen/squated/squat
Des squats expulsés à Caen https://radar.squat.net/fr/groups/city/caen/field_active/1/squated/evicted
Des groupes (centres sociaux, collectifs, squats) à Caen https://radar.squat.net/fr/groups/city/caen
Des événements à Caen https://radar.squat.net/fr/events/city/Caen

Les sans-papiers: https://radar.squat.net/fr/groups/topic/sans-papiers


[ Publié le 24 juin 2020 sur le blog de l’Assemblée Générale
https://agcontrelesexpulsions.wordpress.com/2020/06/24/expulsion-dun-squat-a-mondeville-2/ ].


Article publié le 24 Juin 2020 sur Fr.squat.net