Caen: expulsion ce matin du squat de la Grace de dieu

aoĂ»t 25th, 2020  

Le squat de la Grace de dieu situĂ© au 2, rue cardinal Lavigerie Ă  Caen Ă©tĂ© expulsĂ© ce matin dĂšs 6h par la police nationale sur ordre de la prĂ©fecture du Calvados. Ouvert en juillet 2019, 160 personnes vivaient sur ce lieu, dont 17 familles avec une soixantaine d’enfants, 5 couples et une cinquantaine de cĂ©libataires. Nous avions obtenu 4 mois de dĂ©lais en premiĂšre instance, mais aprĂšs avoir fait appel de la dĂ©cision, nous avions obtenu un dĂ©lai d’un an, et Ă©tions donc expulsables depuis le 4 aoĂ»t dernier. Depuis 3 semaines, la majoritĂ© des habitant-e-s quittaient les lieux trĂšs tĂŽt le matin pour Ă©chapper Ă  l’intervention de la police, nous ne savons donc pas exactement combien de personnes Ă©taient prĂ©sentes lors de l’arrivĂ©e de la police. Au moins trois familles ont Ă©tĂ© relogĂ©es par la DDCS, et six personnes ont Ă©tĂ© emmenĂ©es au commissariat par la police nationale, nous craignons qu’elles soient envoyĂ©es en CRA (Centre de RĂ©tention Administrative) Ă  Oissel ou Rennes.

En effet, suite aux derniĂšres expulsions, plusieurs personnes ont Ă©tĂ© placĂ©es en CRA (jusqu’à 2 mois de rĂ©tention pour l’une d’elles parfaitement inutiles puisqu’il n’y a pas de vols vers la Mongolie jusqu’au 31 aoĂ»t prochain) et deux d’entre elles ont Ă©tĂ© expulsĂ©es en GĂ©orgie. Quant aux familles, elles sont rĂ©hĂ©bergĂ©es Ă  l’hĂŽtel avec pour certaines une assignation Ă  rĂ©sidence (pointage 2 Ă  3 fois par semaine au commissariat et obligation d’ĂȘtre prĂ©sent Ă  l’hĂŽtel de 6h Ă  8h du matin) en vue d’une expulsion. Nous ne savons pas encore si les familles expulsĂ©es ce matin seront elles aussi assignĂ©es Ă  rĂ©sidence.

Les familles et personnes cĂ©libataires absentes lors de l’expulsion, et des cĂ©libataires qui n’ont pas eu de proposition de relogement, se retrouvent donc jĂ©tĂ©-e-s Ă  la rue par la prĂ©fecture sans solution.

Nous vous invitons donc Ă  une AssemblĂ©e GĂ©nĂ©rale ce soir Ă  18h, Place du Commerce, Ă  la Grace de dieu, afin d’organiser la solidaritĂ© avec les expulsĂ©-e-s.

Nous ferons le point sur les personnes envoyées ce matin au commissariat et assurerons le suivi juridique.

[PubliĂ© le 25 aoĂ»t 2020 sur le site de l’AG de lutte contre toutes les expulsions.]


Article publié le 25 AoĂ»t 2020 sur Fr.squat.net