Septembre 12, 2022
Par Indymedia Lille
171 visites

Comme d’autres l’on fait en août à Poitiers*, on est allé rendre une visite à l’Union Départementale des Associations Familiales (UDAF) du coin, en solidarité avec le compagnon Boris.

Sur les locaux de l’UDAF 14, on a écrit à la peinture les slogans suivants  :

« Soutien à Boris »

« Que crâme l’UDAF 25 »

« ACAB »

« Laissez-nous mener la vie qu’on veut ! »

Depuis l’arrestation de Boris pour le sabotage des antennes-relais du Mont Poupet dans le Jura, les pouvoirs judiciaires – et maintenant médicaux – s’acharnent contre lui pour faire taire ses revendications anarchistes et détruire sa vie.

Notre action a pour but de faire connaître l’histoire de Boris** et de signifier à l’UDAF qu’on a la haine contre elle. Comme l’explique un texte dont on recommande la lecture** : « Créée par une loi vichyste sur les familles réformée en 1945, l’UDAF regroupe des dizaines d’associations religieuses ou laïques qui défendent fièrement un des piliers du patriarcat auprès des pouvoirs publics : la famille. Elle est un organisme majeur sur lequel l’Etat s’appuie pour broyer l’autonomie du million de personnes placées sous tutelle ou curatelle. […] L’exploitation et la mise au pas des personnes considérées comme « fragiles » ou « anormales » est un business subventionné et un rouage bien ancré, que font tourner toute une clique des détenteurs d’autorité et de bonnes intentions paternalistes. »

Solidarité avec Boris !

Nique leur monde numérique et le contrôle de nos existences, vive l’anarchie !

* https://sansnom.noblogs.org/archives/13463

** https://bureburebure.info/les-pouvoirs-medicaux-et-judiciaires-sacharnent-contre-boris/





Source: Lille.indymedia.org