Novembre 12, 2021
Par Rennes Info
358 visites


La situation au CHU de Rennes est très tendue avec un hôpital en tension toute l’année : un service des urgences dans l’incapacité d’accueillir dignement tous les patients que ce soit au niveau du bâtiment ou que ce soit au niveau du personnel médical et paramédical.

La phrase en trop du DRH a mis « le feu aux poudres ». Les agents ne supportent plus le mépris de la Direction envers le personnel ou les patients. Pour ouvrir des lits en aval, des lits supplémentaires sont disséminés partout dans les services sans personnel supplémentaire, des chambres seules transformées en chambre double.

Le Ségur n’a pas éteint la grogne du personnel qui a éclaté en 2019 et qui ressurgit avec le Ségur. Celui-ci ne répond pas aux attentes du personnel, laissant du personnel de côté sans revalorisation de salaire. A l’heure d’aujourd’hui, la situation est pire qu’en 2019, le Ségur ne fait que renforcer les inégalités. Le manque de reconnaissance est criant. Le manque de personnel se fait sentir de plus en plus, les agents démissionnent car ils ne supportent plus l’environnement de travail, les pressions.

C’est pourquoi plusieurs professions sont en grève : IADEs (infirmiers anesthésistes), psychologues, TS/TSH (technicien supérieur).

C’est pourquoi plusieurs secteurs sont en grève : le secteur des urgences, l’imagerie des urgences, le SAMU-SMUR.

La mobilisation des IADEs est en cours depuis ce jour jusqu’au 18/11, avec une probable reconduction.

La mobilisation des psychologues est en cours depuis le 8/11/21, illimité, avec une journée à Paris le 18/11.

La mobilisation des TH/TSH le mardi 16/11

La mobilisation des urgences, imagerie du CUR et SAMU-SMUR à partir du mardi 16/11 illimité.

RASSEMBLEMENT Pour tous et toutes LE JEUDI 18 NOVEMBRE 14H30 Porte A du bâtiment des urgences

CHU Rennes CGT




Source: Rennes-info.org