Nuit de vendredi à samedi, après un nouveau débat à l’Assemblée sur le glyphosate, pas de changement: l’interdiction de l’herbicide controversé d’ici trois ans ne sera pas inscrite dans la loi. Les empoisonneurs peuvent dormir tranquilles, les députés veillent.

Par Monde Libertaire,

Source: http://monde-libertaire.fr/?article=C3H8NO5P