Avril 2, 2022
Par Bure Bure
328 visites

Bureburebure.info

https://bureburebure.info
Plus bure sera leur chute…
Fri, 01 Apr 2022 09:49:23 +0000
fr-FR

hourly

1
https://wordpress.org/?v=5.9.1

Contre POMA, le nucléaire & la répression ! Solidarité !
https://bureburebure.info/contre-poma-le-nucleaire-la-repression-solidarite/

Mon, 28 Mar 2022 11:16:55 +0000

http://bure3iqeqde7ynpluyuubochndt33wwsbkmo7kgf32bmli4zigjwvzid.onion/?p=8453

<![CDATA[

Repris de iaata.info


Il y a quelques jours, deux personnes ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©es en Savoie, accusĂ©es d’avoir participĂ© au dĂ©boulonnage d’une infrastructure dans les Alpes portĂ©e par POMA

Iels ont Ă©tĂ© mis·es en examen et placé·es sous contrĂŽle judiciaire pour « menace », « vol en rĂ©union et avec dĂ©gradations » et « association de malfaiteurs ». Iels ont interdiction de se rencontrer, de se rendre Ă  Bure et sur les sites de l’entreprise Poma. Iels ont Ă©galement Ă©tĂ© placé·es sous le statut de tĂ©moins assisté·es pour « mise en danger de la vie d’autrui ». [1]

A Bure, oĂč l’Etat souhaite enfouir ses dĂ©chets nuclĂ©aires les plus toxiques, POMA, leader mondial du transport par cĂąbles, y construit son projet de descenderie pour les fĂ»ts radioactifs [2].

Alors que l’Etat annonce la volontĂ© de relancer la construction de nouveaux rĂ©acteurs dans les annĂ©es Ă  venir, encore une fois la rĂ©pression s’abat sur les militant·es antinuclĂ©aires.
Par cette banderole, et depuis la semaine antinucléaire organisée à Toulouse [3], nous affirmons notre solidarité avec les personnes accusées !

A bas POMA et le nucléaire ! A bas la répression !


[2] Plus d’infos sur POMA et la campagne d’actions : https://enfouissons-poma.info/

[3] D’ailleurs, POMA porte Ă  Toulouse un projet de tĂ©lĂ©phĂ©rique, dont l’inauguration se fera en mai. Plus d’infos ici et lĂ 

]]>

Toulouse – Stop Bure : action contre des architectes
https://bureburebure.info/toulouse-stop-bure-action-contre-des-architectes/

Sat, 26 Mar 2022 16:37:12 +0000

http://bure3iqeqde7ynpluyuubochndt33wwsbkmo7kgf32bmli4zigjwvzid.onion/?p=8448

<![CDATA[

Repris de iaata.info


Contre la mise en place d’un site d’enfouissement de dĂ©chets nuclĂ©aire Ă  Bure, les vitres de l’architecte Kardham ont Ă©tĂ© Ă©toilĂ©es dans la nuit de ludi 21 au 22 mars. Un tag a Ă©tĂ© laissé : STOP BURE !

Alors qu’à Toulouse et ailleurs a lieu une semaine contre le nuclĂ©aire, certaines ont voulut participer Ă  leur maniĂšre : les vitres de l’architecte Kardham ont Ă©tĂ© Ă©toilĂ©es et un tag laissé : STOP BURE !

Kardham est une agence d’architecture dont la renommĂ©e n’est plus Ă  faire. Entre autres merdes, ils conçoivent une partie des batiments de CIGEO Ă  Bure. Si le message qui leur a Ă©tĂ© laissĂ© reste symbolique c’est avant tout une invitation Ă  gĂ©ner autant que faire se peut, lĂ  oĂč on se trouve, le grand dĂ©sastre nuclĂ©aire.

L’industrie nuclĂ©aire, qu’elle soit civile ou militaire se prĂ©sente comme inĂ©luctable, indiscutable, absolument nĂ©cessaire, elle est ce qui permet aujourd’hui la sociĂ©tĂ© industrielle, le dĂ©veloppement numĂ©rique sans limites et la hausse continue de la consommation Ă©nergĂ©tique.
On la prĂ©sente comme une solution au marasme Ă©cologique alors qu’elle est l’une des principales causes du dĂ©sastre en cours.

On pourrait gloser sur l’extraction de l’uranium, le danger de l’exploitation des centrales, le risque de guerre totale, l’impossible traitement des dĂ©chets ou sur la maniĂšre dont cette source d’énergie configure largement le monde dans lequel nous vivons. Il n’est pas ici question d’un tel dĂ©veloppement, d’autres l’ont dĂ©jĂ  fait et les informations qu’ils ont amassĂ© sont facilement accessibles. Il ne s’agit plus de comprendre les rouages de la machine dans ses moindres dĂ©tails, mais de chercher des pistes pour la gripper.

Cette modeste action en est une.

A bon entendeur !

]]>

Savoie : Deux mises en examen pour « association de malfaiteurs »
https://bureburebure.info/savoie-deux-mises-en-examen-pour-association-de-malfaiteurs/

Fri, 25 Mar 2022 00:07:38 +0000

http://bure3iqeqde7ynpluyuubochndt33wwsbkmo7kgf32bmli4zigjwvzid.onion/?p=8444

<![CDATA[

Publié sur attaque / France Info / jeudi 24 mars 2022

Deux hommes ont Ă©tĂ© interpellĂ©s mardi 22 mars en Savoie dans le cadre de l’enquĂȘte sur des dĂ©gradations visant l’entreprise Poma dans les Alpes. Cette action avait Ă©tĂ© annoncĂ©e et revendiquĂ©e le 9 septembre sur un site internet proche de l’ultragauche libertaire.

Les auteurs Ă©taient restĂ©s Ă©vasifs sur les lieux oĂč ces possibles dĂ©gradations avaient Ă©tĂ© commises, indiquant avoir ciblĂ© « des lignes de tĂ©lĂ©phĂ©rique de Poma dans les stations des Alpes ». Ils disaient avoir sabotĂ© des pylĂŽnes « pour venger l’engagement (de Poma, ndlr) dans le projet CigĂ©o d’enfouissement des dĂ©chets nuclĂ©aires » Ă  Bure, dans la Meuse.

Le parquet de Grenoble avait alors ouvert une enquĂȘte pour « menaces de dĂ©gradations ». Des investigations qui ont abouti Ă  l’arrestation de deux hommes de 29 et 51 ans. Ils sont « soupçonnĂ©s d’avoir prĂ©levĂ© un Ă©crou d’un pylĂŽne soutenant une tĂ©lĂ©cabine d’une capacitĂ© de 10 personnes Ă  ArĂȘches-Beaufort », indique jeudi 24 mars le procureur de Grenoble, Eric Vaillant, confirmant une information du DauphinĂ© LibĂ©rĂ©. L’enlĂšvement de ce boulon « ne mettait pas en danger la sĂ©curitĂ© de l’installation Ă  court terme », prĂ©cise le magistrat dans un communiquĂ©.

En septembre 2021, quelques jours aprĂšs la revendication de cette action sur un site internet, le DauphinĂ© LibĂ©rĂ© a reçu un courrier « revendiquant plusieurs dĂ©boulonnages et menaçant de s’en prendre aux infrastructures des stations de ski des Alpes mises en place par la sociĂ©tĂ© Poma. » Cette lettre Ă©tait accompagnĂ©e d’un Ă©crou.

Des courriers similaires ont ensuite Ă©tĂ© envoyĂ©s à l’entreprise Poma Ă  Voreppe (IsĂšre) ainsi qu’à l’Agence nationale pour la gestion des dĂ©chets radioactifs (Andra) Ă  Bure. « L’un Ă©tait accompagnĂ© d’une rondelle et l’autre d’un contre-Ă©crou », prĂ©cise M. Vaillant, ajoutant que « les enquĂȘteurs n’ont pas identifiĂ© d’autres dĂ©boulonnages. »

Poma, spĂ©cialiste de la fabrication de systĂšmes de transport par cĂąble, a signĂ© un contrat avec l’Andra en 2014. L’entreprise isĂ©roise doit construire un prototype du funiculaire qui serait utilisĂ© pour descendre les dĂ©chets radioactifs Ă  500 mĂštres sous terre sur le futur site d’enfouissement de dĂ©chets de Bure. Ce que dĂ©noncent les auteurs ayant revendiqué ces dĂ©gradations.

InterrogĂ©s par les enquĂȘteurs de la Section de recherches de Grenoble, les deux suspects « n’ont pas souhaitĂ© Ă  ce stade s’expliquer sur les faits qui leur sont reprochĂ©s. » Ils ont Ă©tĂ© mis en examen et placĂ©s sous contrĂŽle judiciaire pour « menace », « vol en rĂ©union et avec dĂ©gradations » et « association de malfaiteurs ». Les mis en cause ont interdiction de se rencontrer, de se rendre Ă  Bure et sur les sites de l’entreprise Poma. Tous deux ont par ailleurs étĂ© placĂ©s sous le statut de tĂ©moins assistĂ©s pour « mise en danger de la vie d’autrui ».

]]>

Semaine formation médic tout terrain (deuxiÚme édition)
https://bureburebure.info/semaine-formation-medic-tout-terrain-deuxieme-edition/

Sun, 20 Mar 2022 17:48:29 +0000

http://bure3iqeqde7ynpluyuubochndt33wwsbkmo7kgf32bmli4zigjwvzid.onion/?p=8427

<![CDATA[

[Fr]

Du 25 avril au 30 avril 2022, nous invitons toustes celleux qui souhaitent se familiariser avec la pratique de la medic dans des manifestations en milieu urbain et rural, Ă  l’ancienne gare de LumĂ©ville, dans le sud de la Meuse. Nous aimerions inviter tout particuliĂšrement celleux qui n’ont pas ou peu d’expĂ©rience sur le sujet.

À une Ă©poque oĂč les luttes sociales s’intensifient dans le monde entier et oĂč les rĂ©actions des appareils d’oppression sont trĂšs dures, on peut percevoir le role des medics comme l’un de ceux qui a une importance particuliĂšre. Un rĂŽle qui peut augmenter la sĂ©curitĂ© des personnes lors de manifestations dans les rues et en milieu rural, et donc accroĂźtre l’efficacitĂ© de ces tactiques et rĂ©duire l’impact de la rĂ©pression sur elles.

Notre capacitĂ© d’organisation nous permet d’inviter un maximum de 50 personnes. Si vous souhaitez participer, veuillez nous en informer au prĂ©alable par mail. Nous disposons de 30 places en maison collective dont 8 en salle non cismec. Certaines personnes devront donc dormir dans une tente (mais on a de nombreuses places pour camper).

Informations que nous aimerions avoir avant votre arrivée :
– si vous arrivez seul ou en groupe et si votre groupe est important.
– si vous pouvez dormir dans une tente ou si vous avez besoin d’une place dans une maison collective. Si vous choisissez la deuxiùme option, vous pouvez dormir dans une chambre mixte ou dans une chambre non mixte.
– Avez-vous des besoins particuliers dont nous devrions nous occuper en avance (conditions d’hĂ©bergement, allergies, etc.)

Nourriture :
La nourriture sera vĂ©gan et abondante, vous n’aurez donc pas besoin de l’apporter avec vous. Il y aura Ă©galement de la place pour la cuisine non-vĂ©gan. Il y aura un petit groupe de cuisine sur place, mais nous voulons aussi compter sur l’auto-organisation, et l’aide des participants sera nĂ©cessaire.

– les formation seront bilingues (français et anglais)

Si vous souhaitez participer, veuillez nous en informer sur [email protected].

organisation de la semaine (modifiable selon le nombre de personnes et les envies des participants) :

Lundi
Acceuil et présentation de la semaine et du lieu

Mardi
JournĂ©e thĂ©orie (prĂ©sentation des forces de l’ordre, leurs armes, les blessures qu’elles produisent et comment les prendrent en charge)

Mercredi
Pratique pansements et bandages
Discution sur la politique de la street-médic

Jeudi
Discution sur le matĂ©riel et l’organisation en manifestation
Cas pratiques

Vendredi
Discution sur l’impact des manifestations sur le mental
Simulation de pratique en manif

Samedi
Jour des départs

[En]

From April 25 to April 30, 2021, we invite all those who wish to become familiar with the practice of medic in urban and rural events, to the old station of Luméville, in the south of the Meuse. We would like to invite especially those who have little or no experience in this field.

At a time when social struggles are intensifying all over the world and the reactions of the oppressive apparatuses are very harsh, the role of the medics can be seen as one of particular importance. A role that can increase the safety of people in street and rural demonstrations, and thus increase the effectiveness of these tactics and reduce the impact of repression on them.

Our organizational capacity allows us to invite a maximum of 50 people. If you wish to participate, please inform us in advance by email. We have 30 places in a collective house, 8 of which are in a non cismec room. Some people will have to sleep in a tent (but we have plenty of room to camp).

Information we would like to have before your arrival:
– if you are arriving alone or in a group and if your group is large.
– if you can sleep in a tent or if you need a place in a collective house. If you choose the second option, you can sleep in a mixed room or in a non mixed room.
– Do you have any special needs that we should take care of in advance (housing conditions, allergies, etc.)

Food:
Food will be vegan and plentiful, so you won’t need to bring it with you. There will also be room for non-vegan cooking. There will be a small cooking group on site, but we also want to rely on self-organization, and help from participants will be needed.

– training will be bilingual (French and English)

If you want to participate, please tell us on [email protected].

organization of the week (can be modified according to the number of people and the desires of the participants) :

Monday
Welcome and presentation of the week and the place

Tuesday
Theory day (presentation of law enforcement, their weapons, the injuries they produce and how to deal with the wounds)

Wednesday
Practice dressings and bandages
Discussion on the politics of street medicine

Thursday
Discussion on equipment and organization in a demonstration
Practical cases

Friday
Discussion on the impact of demonstrations on the mind
Simulation of practice in an event

Saturday
Departure day

]]>

Au sujet des poussiÚres radioactives de sable du Sahara traversant une partie de notre région actuellement.
https://bureburebure.info/au-sujet-des-poussieres-radioactives-de-sable-du-sahara-traversant-une-partie-de-notre-region-actuellement/

Sun, 20 Mar 2022 17:08:44 +0000

http://bure3iqeqde7ynpluyuubochndt33wwsbkmo7kgf32bmli4zigjwvzid.onion/?p=8421

<![CDATA[

Publié le 18 mars sur rebellyon.info.

Ça ne vous aura certainement pas Ă©chappĂ©, depuis mardi la pluie et le vent sont fortement chargĂ©s de sable, donnant au ciel une coloration orangĂ©, et l’impression que toutes les voitures reviennent d’un raid dans le dĂ©sert.
Comme dĂ©crit dans cet article de 20minutes Pluie de sable du Sahara, il s’agit d’un phĂ©nomĂšne mĂ©tĂ©orologique assez frĂ©quent appelĂ© « Dust » : du sable saharien est transportĂ© par les masses d’air chaud. En l’occurrence ici jusqu’en Europe.
Seulement ce que ne dit pas l’article, c’est que ces poussiĂšres de sable du Sahara sont porteuses de cĂ©sium 137, consĂ©quence des anciens essais nuclĂ©aires français dans le sud algĂ©rien.
Le cĂ©sium 137 est un Ă©lĂ©ment radioactif produit par la rĂ©action de fission de l’uranium 235 (utilisĂ© principalement dans les centrales nuclĂ©aires) ou du plutonium 239 (utilisĂ© principalement dans les bombes nuclĂ©aires). Ce dernier est produit dans les centrales nuclĂ©aires Ă  partir du l’uranium 238 (principal isotope de l’uranium prĂ©sent dans le combustible nuclĂ©aire).

Pour en savoir plus sur ce sujet vous pouvez lire / visionner :

]]>

Procédure de dissolution du Groupe Antifasciste Lyon et Environs.
https://bureburebure.info/procedure-de-dissolution-du-groupe-antifasciste-lyon-et-environs/

Sat, 19 Mar 2022 18:20:19 +0000

http://bure3iqeqde7ynpluyuubochndt33wwsbkmo7kgf32bmli4zigjwvzid.onion/?p=8417

<![CDATA[

Texte paru le 18 mars sur https://groupeantifascistelyonenvirons.wordpress.com/

Depuis dĂ©cembre 2021, la prĂ©fecture fait peser sur notre groupe la menace d’une possible dissolution.

Ses fondements ? Le relais via les rĂ©seaux du groupe d’une vidĂ©o du Lyon Antifa Fest montrant notamment des slogans anti-police lors d’un concert, puis quelques mois plus tard celui de l’appel du mouvement « Les SoulĂšvements de la terre » Ă  assiĂ©ger Bayer-Monsanto le 5 mars Ă  Lyon.

Darmanin a indiquĂ© vouloir dissoudre le groupe, aprĂšs avoir fait un signalement au ministĂšre de la justice, et demandĂ© aux services du ministĂšre de l’intĂ©rieur d’entamer des investigations sur la GALE et le Lyon Antifa Fest.

Ce jeudi 17 Mars des documents de déclenchement de la procédure de dissolution ont été notifiés à des individus considérés par la préfecture comme appartenant à notre groupe.

Depuis mercredi 16 mars, c’est un vĂ©ritable dispositif de harcĂšlement qui s’est mis en place : des militant.e.s ont Ă©tĂ© suivi.e.s dans la rue jusqu’à leur domicile et leur travail, iels sont harcelĂ©.e.s au tĂ©lĂ©phone par la police lyonnaise, venue sonner et tambouriner aux portes trĂšs tĂŽt le matin et Ă  plusieurs reprises dans la journĂ©e.1

Nous ne sommes bien sĂ»r pas surpris.e.s par cet acharnement, dans un contexte oĂč le gouvernement ne se cache pas d’ĂȘtre en campagne de criminalisation des organisations que les mĂ©dias qualifient « d’ultra gauche ». D’autres groupes politiques tels que le mĂ©dia Nantes RĂ©voltĂ©e et plus rĂ©cemment les associations ComitĂ© Action Palestine et le Collectif Palestine Vaincra sont Ă©galement visĂ©s, voire mĂȘme dĂ©jĂ  dissous. N’oublions pas non plus la dissolution visant les associations musulmanes comme le CCIF.

C’est pour cette raison que nous avons toujours refusĂ© d’alimenter les outils rĂ©pressifs de l’état mĂȘme s’il est utile de rappeler que la procĂ©dure de dissolution a historiquement Ă©tĂ© Ă©tabli contre les ligues fascistes des annĂ©es 30.

Cette dissolution ne nous fait pas peur. L’excitation de Darmanin Ă  dissoudre tous les groupes dits d’ »ultra-gauche » est un coup Ă©lectoral pour attirer les Ă©lecteurs de droite. C’est aussi un moyen de rĂ©primer un mouvement d’ampleur qui se prĂ©pare face Ă  un potentiel second quinquennat du gouvernement macron qui s’apprĂȘte Ă  poursuivre sa politique antisociale et raciste.

Cette procĂ©dure tĂ©moigne d’une double-mĂ©prise des gouvernants.

La premiĂšre c’est de penser qu’en dissolvant des groupes on arrĂȘte des mouvements de contestation, qu’on arrĂȘte la pensĂ©e Ă©mancipatrice de se diffuser et la critique de se poursuivre. Au contraire, nous espĂ©rons que ces dĂ©marches politiciennes auront l’effet inverse. De fait, le procĂšs des 7 antifascistes a eu pour seul effet de resserrer des liens dĂ©jĂ  existants et de crĂ©er un mouvement de soutien d’ampleur. Cette rĂ©pression est pour nous l’occasion de construire Ă  nouveau un rapport de force et ce avec tout notre camp politique.

La seconde mĂ©prise c’est de penser que nos organisations reprennent les mĂȘmes structures hiĂ©rarchiques que celles des institutions :  que nous avons des bureaucrates, des chef.fe.s, des reprĂ©sentant.e.s et qu’en les dĂ©boutant et en les faisant taire ils annihileront les luttes. On a beau leur expliquer, ils ne comprennent pas ou peut-ĂȘtre pensent-ils qu’il est prĂ©fĂ©rable de nous pousser dans la clandestinitĂ© ?

Par cette dissolution c’est l’autonomie lyonnaise qui est visĂ©e. Or c’est beaucoup donner Ă  la GALE que de penser qu’elle reprĂ©sente tout un mouvement qui par essence est hĂ©tĂ©rogĂšne, disparate et massif. Encore une fois, les fantasmes du gouvernement alimentent une rĂ©pression sans prĂ©cĂ©dent : la dissolution d’un groupe antifasciste.

Ceci est un appel Ă  un soutien d’ampleur de la part de tous nos alliĂ©.e.s et des forces progressistes dans leur ensemble. Depuis quelques mois, notre camp social vit un basculement rĂ©pressif, faire bloc est notre seule issue.

On ne dissout pas la rĂ©volte qui gronde. À jamais antifasciste.

]]>

ProcĂšs le 07 avril Ă  Bar-le-Duc
https://bureburebure.info/proces-le-07-avril-a-bar-le-duc/

Fri, 18 Mar 2022 12:50:48 +0000

http://bure3iqeqde7ynpluyuubochndt33wwsbkmo7kgf32bmli4zigjwvzid.onion/?p=8414

<![CDATA[

Alors que les derniers temps étaient plutÎt calmes de ce point de vue, les gendarmes (un escadron de Noisy-le-Sec) ont décidé de reprendre les contrÎles autour de Bure.

Ce lundi 14 avril, suite Ă  un contrĂŽle tendu Ă  proximitĂ© de la Maison de rĂ©sistance Ă  Bure, deux personnes ont Ă©tĂ© placĂ©es en garde Ă  vue. L’une d’entre elles est heureusement ressortie le lendemain sans suite. L’autre est restĂ©e 48h en garde Ă  vue et une nuit supplĂ©mentaire en taule avant d’ĂȘtre amenĂ©e devant le tribunal dans le cadre d’une comparution immĂ©diate. AccusĂ©e d’outrage et de violence sur personne dĂ©positaire de l’ordre public, la personne prĂ©venue a demandĂ© un dĂ©lai avant le procĂšs pour prĂ©parer au mieux sa dĂ©fense. La procureure a donc requis un placement en dĂ©tention provisoire en attendant le jugement. Le tribunal a cependant dĂ©cidĂ© d’un contrĂŽle judiciaire en Normandie, chez un ami, avec interdiction de paraĂźtre en Meuse et en Haute-Marne et obligation de pointer au commissariat trois fois par semaine.

Le procÚs est prévu pour le 7 avril, 15h, au tribunal de Bar-le-duc.

SolidaritĂ© avec le camarade  ! Sans la police, ces situations n’existeraient pas !

]]>

[Meuse] Action directe contre le nucléaire et son monde de merde
https://bureburebure.info/meuse-action-directe-contre-le-nucleaire-et-son-monde-de-merde/

Sun, 13 Mar 2022 18:19:14 +0000

http://bure3iqeqde7ynpluyuubochndt33wwsbkmo7kgf32bmli4zigjwvzid.onion/?p=8407

<![CDATA[

Lu sur Lille Indymedia

Dans la nuit du 11 mars, anniversaire de la catastrophe nuclĂ©aire de Fukushima au Japon en 2011, nous avons fait une sĂ©rie de graffiti/tags le long de la voie ferrĂ©e dĂ©saffectĂ©e Bar-le-Duc / Ligny / Gondrecourt, qui fait partie du projet d’enfouissement nuclĂ©aire CIGÉO. Dans le village au nom ironique « Les Castors », prĂšs de Ligny-en-Barrois, nous avons sabotĂ© la voie avec des crics pour contrer les travaux prĂ©vus pour sa rĂ©affectation. Notre action est une petite contribution dans le cadre de la journĂ©e nationale d’action contre la relance du nuclĂ©aire et pour la fin immĂ©diate du nuclĂ©aire, journĂ©e Ă  laquelle nos amies de Golfech ont appelĂ© ce 13 mars.

Le nucléaire ne sauvera pas le climat !

Fin 2021, 10 ans aprĂšs Fukushima, le gouvernement Castex/Macron a prĂ©sentĂ© le programme de transition Ă©nergĂ©tique « France 2030 ». Au delĂ  de l’annonce pro-industrielle en mode greenwashing sur la mobilitĂ© Ă©lectrique ou la crĂ©ation de parcs Ă©oliens industriels, « France 2030 » est avant tout une chose : l’annonce du renforcement massif du programme Ă©lectronuclĂ©aire français. Il s’agit de la construction d’au moins 6 nouveaux EPR, de l’investissement dans de dits mini rĂ©acteurs – qui sont en ce moment dĂ©veloppĂ©s, entre autres, par le constructeur d’automobiles et d’armement Rolls Royce – et du lancement de la construction de CIGÉO d’ici 2030.

Dans le mĂȘme temps, la commission europĂ©enne a prĂ©sentĂ© un projet de loi pour le renouvellement de la « taxonomie verte », suite notamment Ă  la pression de l’État français. Cela voudrait dire que le nuclĂ©aire serait dĂ©sormais considĂ©rĂ© comme une Ă©nergie verte. Une ratification de cette proposition, signifierait que le fonds d’investissement pour la neutralitĂ© climatique pourrait Ă  l’avenir subventionner le nuclĂ©aire. L’une des conditions Ă  cela serait de dĂ©montrer que le stockage des dĂ©chets nuclĂ©aires est une option qui fonctionne. Une dĂ©cision rapide Ă  ce sujet est improbable suite Ă  l’annonce de recours juridiques faits par plusieurs Ă©tats europĂ©ens.

Nous le disons de maniĂšre claire : une transition Ă©nergĂ©tique qui continue de garder comme boussole la croissance Ă©conomique et les profits des industriels ne vaut mĂȘme pas le papier sur lequel elle sera Ă©crite. Il est complĂštement Ă©gal pour nous de savoir si la planĂšte est dĂ©truite par l’émission de CO2, l’empoisonnement atomique ou la guerre, l’intoxication de l’eau potable ou d’autres misĂšres que le systĂšme capitaliste engendre.

Nous nous opposons Ă  la tentative d’opposer le mouvement pour le climat et le mouvement antinuclĂ©aire. Les buts des mouvements Ă©cologistes sont insĂ©parables ! Un compromis avec les structures du pouvoir Ă©conomique tendant Ă  « rendre la Terre juste un petit peu moins inhabitable » n’est pas acceptable.

Le mensonge du nuclĂ©aire Ă©cologique est aussi vieux que le programme nuclĂ©aire et a Ă©tĂ© contrĂ© par les scientifiques Ă  mille reprises. MĂȘme si l’utilisation de l’uranium comme source d’énergie n’émet pas beaucoup de CO2, cela n’est pas vrai pour son extraction qui est faite dans des mines et Ă  l’aide de charbon. C’est faux Ă©galement pour son transport par bateau avec des carburants fossiles. Pour considĂ©rer l’uranium « vert », il faut mettre de cĂŽtĂ©s tous les effets de son extraction, l’empoisonnement radioactif du sol et de l’eau, la radiation permanente Ă©mise par les rĂ©acteurs et autres fabriques nuclĂ©aires en temps dits normaux et les suites d’un possible accident. Un autre angle mort de ce calcul est bien sĂ»r l’impossible gestion des dĂ©chets de la filiĂšre : le stockage de dĂ©chets radioactifs pour des milliers d’annĂ©es !

Nous nous sentons obligé·es de dire aux habitant·es du sud Meuse : « Non, vous n’ĂȘtes pas les heureux·ses Ă©lu.es, choisi·es pour hĂ©berger CIGÉO, le cƓur d’une transition Ă©cologique. Vous ĂȘtes d’acceptables dommages collatĂ©raux de la catastrophe nuclĂ©aire en cours. Vos vies sont les pertes acceptables des intĂ©rĂȘts de la politique Ă©conomique. Ce n’est pas la premiĂšre fois que vous avez Ă©tĂ© choisi·es dans l’histoire pour servir de poubelle de la nation. »

SNCF = collaborateur du désastre nucléaire !

Contexte global :

La chaĂźne entiĂšre de la production de l’uranium, son enrichissement, son utilisation civile et militaire et jusqu’à son entreposage rend nĂ©cessaire le transport constant de l’atome. Des attaques sur l’entreprise Ă©tatique de voies ferrĂ©es SNCF sont politiquement pertinentes car elle remplit un rĂŽle central dans le fonctionnement du programme nuclĂ©aire. C’est stratĂ©giquement pertinent car le transport est le maillon le plus faible de la chaĂźne de production nuclĂ©aire et offre beaucoup de possibilitĂ©s au mouvement, au delĂ  des sites qui, pour la plupart, sont sĂ©curisĂ©s de façon militaire.

Contexte local :

Alors que les compagnies de chemins de fer s’efforcent de supprimer progressivement les trajets non rentables, c’est dans le sud meusien, dans la rĂ©gion la moins peuplĂ©e du pays, que la ligne Bar-le-Duc / Ligny / Gondecourt sera remise en service. Avec l’aide des acteurs politiques locaux, cela est vendu Ă  la population comme une sorte de renforcement de l’infrastructure de transport public. La seule vraie raison de cette remise en service est pourtant le futur projet CIGÉO. Depuis la plateforme logistique de Gondrecourt, l’ANDRA planifie de dĂ©marrer les travaux de raccordement au centre d’enfouissement de Bure d’ici 2024. La section de raccord gĂ©rĂ© par la SNCF est une base centrale pour le transport des dĂ©chets radioactifs par le rail. Si la voie est un jour ouverte aux usages civiles, ce sera avant tout pour augmenter l’acceptation de la population locale et la lier encore plus au projet CIGÉO.

Nous appelons Ă  attaquer les chantiers de ce raccordement dĂšs le dĂ©but et en amont des travaux ! Nous appelons Ă  des actions dĂ©centralisĂ©es le jour J, jour du dĂ©but des travaux physiques sur le tronçon, actions qui viseraient le matĂ©riel de la SNCF et de ses succursales ainsi que les entreprises participant aux travaux, les dĂ©signant ainsi pour ce qu’ils sont : des acteurs de l industrie atomique.

Les trois brigantes

]]>

Concertation sur la déviation routiÚre de Cigéo
https://bureburebure.info/8392-2/

Sun, 13 Mar 2022 15:05:33 +0000

http://bure3iqeqde7ynpluyuubochndt33wwsbkmo7kgf32bmli4zigjwvzid.onion/?p=8392

<![CDATA[

En ce jour de commĂ©moration des 11 ans de l’accident nuclĂ©aire Ă  Fukushima s’est tenu une concertation publique Ă  la salle des fĂȘtes de Bure sur la question du contournement routier de CigĂ©o.

Le dispositif habituel était en place: une vingtaine de gendarmes mobiles, un RG, des vigils, la CNDP*, et bien sur quelques militant.es opposés au projet.

La porte Ă©tait bien gardĂ© par 3 vigils** et un type du dĂ©partement qui avait le pouvoir de dĂ©cider qui entre ou pas dans la salle, ambiance boite de nuit. Sans trop de surprise la petite dizaine de militant.es ce sont fait recaler direct sous prĂ©texte d’inscription obligatoire. Mais d’autres personnes (probablement plus neutres) arrivent Ă©galement et sont autorisĂ©es Ă  entrer, alors qu’elle ne sont inscrites non plus (prĂ©cisons qu’il y avait seulement 4 personnes d’inscrites sur la liste). Scandales!!!

C’est dans cette atmosphĂšre qu’un nouvel habitant du village, bien connu de nous, arrive. Il dit ne pas ĂȘtre inscrit, mais se voir autorisĂ© Ă  entrer. Mais juste avant de franchir la porte, il demande pourquoi les autres ne peuvent pas rentrer, et voilĂ  qu’il voit la porte se refermer devant lui, pour avoir poser cette naĂŻve question. DĂ©solĂ©, pour lui c’est recalĂ© aussi. Deux autres habitants de Bure se feront Ă©galement recalĂ©. Scandale!!!

Ça rouspĂšte devant la porte. Et quelqu’un demande Ă  parler Ă  un responsable de l’Andra. Qui voit-on arrivĂ©? Le patron, le chef, le boss: Patrice Torres entourĂ© de deux gardes du corp. Il dira n’y ĂȘtre pour rien en tant que simple spectateur de cette soirĂ©e organisĂ© par le dĂ©partement de la Haute-Marne. Belle esprit de solidaritĂ©.

Les habitant.es recalĂ©s finissent par partir. Seul reste les habituĂ©.es: GMs, vigils, opposantes, CNDP. Pendant ce temps  la prĂ©sentation se tient tout de mĂȘme devant 3 personnes.

VoilĂ , on en fait peut-ĂȘtre un peu trop, pour cette soirĂ©e oĂč il ne sera pas passĂ© grand chose. On se fĂ©licite tout de mĂȘme que ces concertations soient vides, alors que la mĂȘme salle Ă©tait pleine lors de la prĂ©sentation du les danges du projet pour l’eau organisĂ©s par des opposant.es.

Nous pensons Ă©galement aux victimes passĂ©es, prĂ©sentes et futures de l’accident nuclĂ©aire de Fukushima.

* Commission nationale du débat public

** de l’entreprise Hexagone

]]>

[brochure] POMA et l’industrie nuclĂ©aire
https://bureburebure.info/brochure-poma-et-lindustrie-nucleaire/

Sat, 12 Mar 2022 13:16:10 +0000

http://bure3iqeqde7ynpluyuubochndt33wwsbkmo7kgf32bmli4zigjwvzid.onion/?p=8399

<![CDATA[

Voici une nouvelle brochure sur POMA, entreprise impliquĂ©e dans le projet d’enfouissement des dĂ©chets nuclĂ©aires (CIGEO) Ă  Bure. POMA est le leader mondial du transport par cĂąble, que ce soit dans le transport d’humains pour le tourisme de masse ou le transport de matĂ©riaux dans les mines et pour les cimenteries du monde entier. RĂ©cemment, c’est dans un ancien hangar industriel Ă  Froncles, une petite commune au cƓur de la Haute-Marne, que la sociĂ©tĂ© POMA construit un prototype du funiculaire qui serait utilisĂ© pour descendre les dĂ©chets radioactifs : un funiculaire de 4,2 kilomĂštres de long qui emmĂšnerait les colis empoisonnĂ©s Ă  500 mĂštres de profondeur. Ce prototype, Ă  l’échelle 1:1 est le dĂ©monstrateur de la descenderie. Cette maquette et les tests – notamment de freinage – qui y seront rĂ©alisĂ©s sont cruciaux, car Ă  travers eux POMA souhaite dĂ©montrer la faisabilitĂ© technique de son aberration scientiste. Mais si la faisabilitĂ© de cette technologie Ă  l’échelle industrielle n’est pas dĂ©montrĂ©e, le projet de descenderie – qui est une des pierres angulaires du projet CIGEO – ne pourra pas ĂȘtre rĂ©alisé !

Afin de s’opposer Ă  cette abbĂ©ration et contraindre POMA Ă  se dĂ©sengager du projet CIGEO, un appel Ă  actions dĂ©centralisĂ©es contre POMA a Ă©tĂ© lancĂ©, fin 2020. Dans cette brochure, vous trouverez Ă©galement le recueil des diffĂ©rentes actions menĂ©es depuis. Cet appel Ă  actions continue !
Cette brochure n’est pas un document d’archives mais un outil de lutte. Il nous paraĂźt plus que jamais nĂ©cessaire de dĂ©noncer les acteurs de cette industrie mortifĂšre, dans le contexte actuel de relance du nuclĂ©aire, pour lequel CIGEO prend une place stratĂ©gique.
Dans ce document, vous trouverez notamment une cartographie des infrastructures, locaux et chantiers (non-exhaustifs) oĂč se trouve POMA. Un terrain de jeu foisonnant, propice aux actions les plus diverses et variĂ©es afin de fatiguer POMA, entacher sa rĂ©putation et lui faire comprendre qu’elle ne s’en sortira pas indemne si elle ne met pas immĂ©diatement fin Ă  sa collaboration avec les nuclĂ©ocrates.

Il nous parait important de diffuser ce recueil d’articles issus d’internet Ă©galement par le biais du papier, afin que circulent par d’autres chemins les informations sur ce sous-traitant de CIGEO, entreprise collabo du nuclĂ©aire, ainsi que les actions menĂ©es contre elle. Que ce soit pour vos tables d’infokiosques lors d’évĂšnements antinuclĂ©aires, ou pour vos rĂ©seaux de camaraderies, n’hĂ©sitez pas Ă  diffuser cette brochure partout oĂč cela vous semble pertinent.

Pour toute critique, modification ou besoin d’ajout sur cette brochure, vous pouvez Ă©crire Ă  ce mail : brochure-contre-poma(a]riseup.net ; nous envisageons une version 2 de cette brochure en fin d’annĂ©e.
Ce contact n’est pas reliĂ© au site enfouissons-poma.info : pour tout ajout d’actions menĂ©es contre POMA, adressez-vous directement Ă  la page de contact du site enfouissons-poma.info

Si POMA s’entĂȘte Ă  vouloir enfouir les preuves du dĂ©sastre nuclĂ©aire… enfouissons POMA !

brochure en version page par pagebrochure en version livret

]]>

Des nouvelles de la grĂšve de la faim de Libre Flot
https://bureburebure.info/des-nouvelles-de-la-greve-de-la-faim-de-libre-flot/

Sat, 12 Mar 2022 13:03:04 +0000

http://bure3iqeqde7ynpluyuubochndt33wwsbkmo7kgf32bmli4zigjwvzid.onion/?p=8395

<![CDATA[

Source : blog de soutien aux inculpé·es du 8/12

Libre Flot a demarré la grÚve de la faim Dimanche 27 février 2022, on peut lire ses revendications ici.

Depuis il ne consomme que de l’eau et du thĂ©, il a cantinĂ© des kubor et des jus de fruits pour completer et avoir des apports nutritionnels. Il refuse systematiquement les plateaux repas qui lui sont apportĂ© chaque jour. Nous avons pu lui transmettre des conseils pour tenir.

Il a eu dĂ©s le premier jour la visite du directeur de la prison, depuis il a des rendez vous rĂ©gulier avec une medecin qui prend sa tension, verifie son poids etc
 son rythme cardiaque a diminuĂ© de moitiĂ©, il a donc dĂ©cidĂ© d’arreter de faire du sport (c’est Ă  dire marcher sur un tapis) depuis le 9 mars et de sortir en « promenade » (une cage de 20m2 sur les toits de la taule) Ă  cause du froid.

Son moral va bien, malgrĂ© les conditions de l’isolement qui continuent de l’affecter. Il souhaite nous rassurer sur son Ă©tat de santĂ© actuel et son moral.

Lors du rassemblement de soutien du mercredi 9 mars à Toulouse Libre Flot nous a laissé un message que nous restranscrivons ici :

« Salut à tous,

Aujourd’hui le 9 mars 2022 Ă  18h j’entame tout juste mon 11eme jour de grĂšve de la faim. C’est en tant que militant politique, en tant qu’anarchiste, et surtout en tant qu’humain que j’ai rejoins mes frĂšres, mes soeurs au Rojava en 2017 dans leur lutte contre Daech et pour leur projet Ă©mancipateur, oeuvrant pour une rĂ©elle dĂ©mocratie, la liberation des femmes et la protection de l’écologie. C’est cette identitĂ© politique et cette experience qu’on cherche Ă  criminaliser depuis mon retour, en crĂ©ant de toute piece une figure de leader charismatique fanatisĂ© semblable aux cauchemardesques terroristes daechiens au mĂ©pris du joyeux dĂ©conneur que je suis.

Certes toutes ces Ă©coutes, ces filatures, ces surveillances ont revelĂ© mes infractions Ă  la loi, qui n’en a pas? Je les assume et elles n’ont rien Ă  voir avec du terrorisme. Cette grĂšve de la faim est devenu mon seul moyen de me faire entendre. Je ne demande mĂȘme pas que cette mascarade soit classĂ© sans suite mais uniquement qu’aprĂ©s 15 mois d’isolement je puisse ĂȘtre mis en libertĂ© comme mes co-inculpĂ©s, que s’arrete enfin cette torture. Je vous remercie du fond du coeur de votre soutien, salutations et respect. Serkeftin. »

Merci pour votre soutien.

Des ami.es de Toulouse

]]>

« Meuse Joyeuse » , il y a deux ans une farandole féministe et antinucléaire à Bure.
https://bureburebure.info/meuse-joyeuse-il-y-a-deux-ans-une-farandole-feministe-et-antinucleaire-a-bure/

Fri, 11 Mar 2022 09:39:33 +0000

http://bure3iqeqde7ynpluyuubochndt33wwsbkmo7kgf32bmli4zigjwvzid.onion/?p=8381

<![CDATA[

Repris de Dijoncter

Il y a deux ans, du 24 février au 1er mars 2020, avait lieu à Bure une farandole féministe et antinucléaire. Un moment marquant de la lutte à Bure sur lequel le podcast « Meuse Joyeuse » propose de revenir.

“Meuse Joyeuse” est un paysage sonore de la lutte Ă  Bure rĂ©alisĂ© pendant une farandole fĂ©ministe et antinuclĂ©aire organisĂ© par le collectif Les Bombes atomiques [1]. Lors de cette semaine de fĂ©vrier 2020 sous la neige et la grĂȘle jusqu’à 150 personnes se sont retrouvĂ©es Ă  la Maison de la RĂ©sistance pour se rencontrer, participer Ă  des ateliers, discuter, fendre du bois, cuisiner, chanter et organiser un carnaval. Cette semaine Ă©tait aussi en mixitĂ© choisie sans mec cis, c’est Ă  dire sans hommes en accord avec le genre qui leur a Ă©tĂ© attribuĂ© Ă  la naissance.

La lutte Ă  Bure c’est la lutte contre le projet CIGEO, centre industriel de stockage gĂ©ologique, menĂ© par l’ANDRA. Un projet d’enfouissement des dĂ©chets radioactifs Ă  durĂ©e de vie longue produit par le nuclĂ©aire. L’idĂ©e c’est de stocker ces dĂ©chets trĂšs dangereux trĂšs longtemps sous la terre de Bure dans la Meuse.

Dans ce que vous allez Ă©couter certains choix ont Ă©tĂ© fait pour ne pas mettre en danger certaines personnes militantes car la rĂ©pression des personnes opposĂ©es au projet CIGEO est trĂšs forte. Avec une haute surveillance, des personnes sur Ă©coute, des interdictions d’accĂšs au territoire et des procĂšs.

Bonne Ă©coute!

Lien vers le podcast

]]>




Source: Bureburebure.info