Juillet 17, 2016
Par Paris Luttes
335 visites


Après la violente expulsion par les gendarmes mobiles du bois de Mandres occupé, le pire était à craindre : c’est arrivé avec une ultra violence du service de sécurité de l’ANDRA contre les manifestant·es de la manifestation de réoccupation de la forêt de Mandres-en-Barrois.




Source: