Novembre 16, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
305 visites


EDITO

Le décompte macabre des femmes tuées par leurs compagnons et ex-compagnons continue chaque année. Nous en sommes à 99 femmes en ce lundi 15 novembre 2021. Avec une grande majorité d’entre elles qui avaient déjà dénoncé les faits… sans aucune réaction policière et/ou judiciaire…

Le milliard pour faire face à ce scandale n’est toujours pas débloqué, et les avancées de fourmis dans les lois ne suffisent pas !

Au travail, dans tous les secteurs, les femmes parlent, dénoncent ce qu’elles subissent et pourtant on ne peut que faire le constat d’un déni de la part des directions des entreprises, de tentatives d’étouffement des harcèlements sexuels.

Face à cette réalité persistante, la lutte contre les violences sexistes et sexuelles est plus que jamais d’actualité, le 25 novembre journée internationale, mais bien aussi chaque jour ! Les luttes initiées par Solidaires Groupe RATP et Solidaires informatiques dans leur secteur sur lesquelles on revient dans ce bulletin sont essentielles, et nous montrent qu’il ne faut rien laisser passer.

Alors que la France ne veut ratifier la Convention internationale de l’OIT sur le harcèlement sexuel au travail qu’à « droits constants », c’est-à-dire en n’octroyant aucune déclinaison législative, il est primordial de continuer à parler, dénoncer, lutter et protéger les victimes et leurs témoins !

Nous revenons aussi dans ce bulletin sur les luttes qui rassemblent et créent des dynamiques, notamment « Toutes aux frontières », sûrement la meilleure réponse concrète en cette période où certain·es proches de l’extrême droite ou flirtant avec ces idées veulent discréditer ou criminaliser les luttes contre les discriminations. Celle-ci montre que le féminisme et la lutte pour les migrantes sont liées, se renforcent !


Documents à télécharger

Article publié le 16 novembre 2021




Source: Solidaires.org