Action de blocage à la SEITA de Vitrolles ce matin, de 5h à 13h.

En ce jour où les policiers obtiennent des augmentations grâce à notre mouvement, la commissaire a fait du zèle et a pris sur son jour de repos pour venir nous déloger.

Une action qui s’est menée sous haute surveillance : la Police avait peur d’éventuels braquages…La seita, c’est Fort Knox ! Des armées de condés, mais les GJ n’ont rien lâché et aucun camion n’est sorti, sauf deux camions à vide.

Répression et organisation

Aujourd’hui la Ciotat, a été en tête d’affiche. Il y a 19 jours, huit ciotadens avaient refusé la comparution immédiate. Ils avaient été placés en mandat de dépôt. Tout jouait contre eux, d’une part certains s’étaient filmés sur Facebook, d’autre part certains d’entre eux avaient été arrêtés en possession de gants, matraques, et autres. Seulement voilà lorsqu’un mouvement est fort, et que tout le monde est solidaire, eh bien on a plus de chances de s’en sortir.

Quelle démonstration de force des Ciotadens cet après-midi, près d’une centaine d’entre eux s’étaient mobilisés pour soutenir les soi-disant casseurs. Ils sortent libres, sous contrôle judiciaire.

Dans la même journée, un lycéen de Périer a pris 3 mois ferme pour des violences, alors qu’aucun policier accusateur n’a eu la moindre interruption de travail. Le dossier était vide, en tout cas bien plus vite que celui des ciotadens : casier vierge, jet de bouteille vide… Seulement voilà, pour des raisons qu’on ne développera pas ici, le copain lycéen n’a pas eu droit à un rassemblement de soutien. Au tribunal c’est comme au boulot : sans la solidarité tes collègues, tu perds toujours.

Bien entendu, pendant ce temps-là, les force de répression ne sont pas restées les bras croisés. Pendant que tout le monde soutient les copains à Marseille, la police intervient le péage du haut de La Ciotat embarque Aïssa, un des copains présents au moment de l’intervention.

L’attaque du péage n’est pas due au hasard. Cela a lieu dans toute la région : les CRS tentent en ce moment d’évacuer le rond-point de Morales à Port-de-Bouc sont intervenus à la Barque il y a quelques jours cas l’étoile, La Ciotat, Avignon, bref de partout on tente de s’organiser.

Depuis quelques jours, les interventions des flics sur les lieux de blocage se font moins courtoises : gazage, matraquage, arrestation voilà le dialogue systématique qui s’engage avec les autorités.

Cette violence se poursuit au tribunal où comparution immédiate et mise sous mandats de dépôt se succèdent.

Les peines prononcées sont d’une lourdeur disproportionnée au regard des faits reprochés, la seule logique c’est celle de la dissuasion, le but est de faire mal, de faire peur. d’un côté la figure du casseur pyromane assoiffé du sang de Vinci qui sert à légitimer les mutilations infligées aux manifestants tous les week-end depuis un mois.

De l’autre des gilets jaunes seraient plus raisonnable et condamneraient les actions supposées violentes d’une partie des leurs.

La violence nous l’avons découverte en manif, sur les lieux de blocage au contact des forces répressives employées pour nous faire taire. Aucune dissociation avec les interpellés.

Si vous êtes témoins d’une arrestation lors d’une tentative de déblocage ou en manif appeler ce numéro : 0753243551.

À Toulouse une action à été menée par les GJ avec blocage d’un restau du groupe ELIOR. Ce groupe de triste mémoire pour ses employés Marseillais qui viennent d’être condamnés en cassation à rembourser des dommages et intérêts qui avaient été attribué en première instance. La firme et sa bande d’avocats ont obtenu la restitution de 2,8 million d’euros ! Il serait temps de montrer à Elior de quel bois on se chauffe, ici aussi…

Solidarité avec les incarcérés.les laisser seul c’est s’affaiblir

Point d’information/organisation du lundi au vendredi de 17h30-19h

à l’angle de la Canebière et de la rue de Rome

Bulletin quotidien d’info On veut organiser des rassemblements pour les gilets jaunes emprisonnés,faire des rassemblements devant les maisons d’arrêt,rentrer en contact avec les familles, les proches…Ceux qui veulent y participer peuvent nous contacter.
Bulletin quotidien d’info On demande à toutes les personnes de Marseille de se joindre à nous pour faire un point fixe permanent et une réunion d’organisation, parce qu’on a maintenant le nombre pour exister dans la ville.

DEMAIN

Covoiturage à Marseille allées Gambetta à 4h30 pour partir en action. Proposez vous, contactez nous.