Lu sur le site de Secours rouge :

ERRATUM: Le panel de trois juges de la Cour d’Appel de Sofia a aujourd’hui renversé la décision du Tribunal de Sofia de refuser sa libération conditionnelle à Jock Palfreeman. La libération de Jock ne semble donc plus être qu’une question de temps, même si à l’heure d’écrire ces lignes, il n’est pas encore effectivement libéré.

Aujourd’hui, le prisonnier antifasciste Jock Palfreeman a été [vu sa libération conditionnelle accordée] après 11 ans dans une prison bulgare suite à une décision de la cour d’appel de Sofia. Jock est enfermé depuis décembre 2007. Il avait été condamné pour meurtre en 2009 à 20 ans de prison pour la mort d’un militant néo-nazi, fils d’un politicien bulgare bien connu. Celui-ci avait été tué dans un affrontement avec Jock qui protégeait un Rom du groupe de hooligans d’extrême-droite dont faisait partie le jeune nazi (voir notre article). Les détails de la libérations conditionnelle ne sont pas encore connus.


Article publié le 23 Sep 2019 sur Lahorde.samizdat.net