Février 26, 2021
Par Squat.net
397 visites


Le groupe qui squattait depuis mars 2020 une ancienne imprimerie au 44 rue Honoré Longtin à Jette était menacé suite à l’ordonnance d’expulsion d’octobre dernier. En décembre, une campagne d’occupation a permis d’ouvrir plusieurs squats (L’Hospitalière à Saint-Gilles, le bâtiment de Citydev, la Belle au Bois Dormant et le Garage Opel à Molenbeek ) et de reloger les habitant.es du squat de Jette dans ces nouveaux squats.

Communiqué de la Campagne de Réquisition Solidaire du 25 février 2021:

Une réquisition médiatique, politique et associative de notre action !!
Incroyable communiqué mensonger de la commune de Jette (et repris dans plusieurs médias) !

Alors que pendant de longs mois, les pouvoirs publics ont été incapables de trouver une réponse à la situation et n’ont rien fait, ils se félicitent aujourd’hui d’avoir trouvé une solution « définitive » (faux : la convention est signée pour un an) et se réapproprient la réponse solidaire et auto-organisée de notre Campagne : la réquisition d’un bâtiment public vide.

L’action « de nombreux partenaires » et les « nombreuses réunions des pouvoirs publics » n’ont abouti à rien, alors que c’est la région (via Citydev, son bras armé immobilier) qui est propriétaire du bâtiment, et que cette solution aurait pu être envisagée d’emblée. Il a fallu que nous occupions un bâtiment de citydev, pour forcer la négociation et la signature d’une convention pour les 12.000m2 (situé au 38 rue de Koninck) qui accueillent aujourd’hui la plupart des ancien·nes occupant·es du squat de Jette.

Rappelons que nos actions de réquisitions solidaires sont des actions directes, qui nous font courir des risques juridiques et répressifs. Si – face à leur inaction – nous sommes obligé·es de faire leur boulot, les pouvoirs publics pourraient au moins avoir la décence de se taire !

Chers pouvoirs publics, vous n’avez rien eu à faire ! Vous vous félicitez et vous vous réappropriez des actions de lutte que vous ne menez pas, ce sont elles qui contribuent à faire valoir les droits des personnes. Notre souhait n’est pas une reconnaissance de la Campagne, mais bien que des choix politiques conséquents soient posés pour le droit au logement et la régularisation des personnes sans papiers. Notre volonté ultime serait de ne pas devoir exister, et que ce qui est dit aujourd’hui dans la presse soit une réalité et pas uniquement de l’opportunisme politique.

Assez de mensonges et d’inactions ; réaffirmons ce pour quoi nous luttons !


Des squats à Bruxelles: https://radar.squat.net/fr/groups/city/bruxelles/country/BE/squated/squat
Des squats en Belgique: https://radar.squat.net/fr/groups/country/BE/squated/squat
Des groupes en Belgique: https://radar.squat.net/fr/groups/country/BE
Des événements en Belgique: https://radar.squat.net/fr/events/country/BE


Indymedia Bruxelles, le 25 février 2021 https://bxl.indymedia.org/A-propos-de-la-recuperation-mediatique-politique-et-associative-de-la-campagne-de-requisition




Source: Fr.squat.net