Juin 8, 2020
Par Sans Attendre
276 visites


Des affrontements ont éclaté ce dimanche 7 juin en fin d’après d’après-midi dans le quartier bruxellois de Matonge, au terme de la marche pacifique qui a réuni près de 10.000 personnes sur la Place Poelaert, « contre les violences policières envers les personnes de couleur et le racisme en général ».

Des voitures de police ont notamment été attaquées par des individus armés de bouteilles et de pavés. Sur le passage de la centaine de casseurs impliqués, des poubelles ont été incendiées, des barricades dressées, des vitrines de commerces brisées et des magasins pillés et au moins une bijouterie complètement dévalisée, notamment dans la Chaussée d’Ixelles et le long du boulevard de Waterloo.

La Chaussée d’Ixelles a été entièrement bouclée à hauteur de la Porte de Namur, la police repoussant les fauteurs de trouble plus loin dans le quartier à l’aide de canons à eau. Le bourgmestre d’Ixelles Christos Doukeridis était sur les lieux et a tenté de calmer les esprits, selon un journaliste de RTL info présent sur place. « Il s’agit de quelques groupes anarchistes qui ont mené des actions de vandalisme pour casser ».

Les organisateurs de la mobilisation place Poelaert se « distancient » de ces faits, comme l’a expliqué l’un d’eux, Tayino Cherubin, au micro de Corentin Simon en direct dans le RTLINFO 19H. « Nous sommes tristes et désolés. Ca n’a rien avoir avec l’évènement que nous avons organisé. Là on est presque 3 heures après l’évènement donc il s’agit de quelques groupes anarchistes qui ont mené des actions de vandalisme pour casser. » Une interview à retrouver dans la vidéo ci-dessous.

Peu après 20h00, le jeu du chat et de la souris se poursuivait entre les casseurs et la police dans le quartier et dans les rues avoisinantes. Un petit groupe de casseurs se trouvait encore à hauteur de l’Hôtel des Monnaies, où ils sont repoussés vers la gare du Midi.

La police a procédé à plus de 200 interpellations, la plupart administratives.

[A partir de la presse belge, 8.6.2020]




Source: Sansattendre.noblogs.org