Juin 11, 2016
Par Le Chat Noir Emeutier
248 visites

Un deuxième véhicule de police a été incendiée,à Molenbeek, dans la nuit de vendredi à samedi. Le feu avait été bouté, plus que probablement de manière volontaire, vendredi vers 19 h, dans une première voiture de la zone Ouest entre la rue des Quatre Vents et la rue Jean-Baptiste Decock. Dans le second cas, il s’agit d’une voiture banalisée, une Peugeot 807, appartenant à la Division Jeunesse de la police. L’incendie s’est produit vers minuit quart rue de Roovere (Gare de l’Ouest), non loin du commissariat Jeunesse justement. Selon les premières constatations, le mono-volume aurait été incendié à l’aide d’un cocktail molotov. L’enquête a en tous les cas rapidement progressé selon les informations de la RTBF. Un jeune homme de 18 ans a été interpellé, dans la nuit de vendredi à samedi, après que celui-ci se soit présenté à l’hôpital Saint-Anne (Anderlecht) pour des brûlures aux mains. Sur place, celui-ci a exposé une version incohérente pour expliquer ses blessures. Vu la gravité de celles-ci, l’individu a été transféré à l’hôpital des grands brûlés de Neder-over-Heembeek, où il a livré une deuxième version. Ce sont les opérateurs du service 100, à l’écoute du jeune homme, qui ont effectué un lien entre les faits qui se sont produits à Molenbeek et l’état de l’individu. La police est alors venu le cueillir.

Déféré devant un juge d’instruction

Le suspect a été longuement entendu et a été déféré ce samedi devant un juge d’instruction pour le chef d’”incendie volontaire de propriété mobilière” avec la circonstance aggravante que les faits se sont produits de nuit. Les enquêteurs analysent toujours les images des caméras de vidéo-surveillance pour établir la connexion entre les deux incendies et repérer la participation de complices.

RTBF, 11/06/2016 à 11h12

*****

[…] Un peu plus tard dans la nuit, un père habitant dans les environs de l’avenue de Roovere a appelé une ambulance pour son fils, brûlé au visage. La personne du centrale a suspecté un lien éventuel entre l’incendie et les blessures et a averti la police. Le jeune s’était auparavant rendu, en compagnie d’un ami, à l’hôpital Saint-Anne à Anderlecht, où les médecins lui avaient conseillé de se rendre au service des grands brûlés de l’hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek. Il est toutefois rentré chez lui et c’est son père qui a demandé l’assistance d’une ambulance. Le jeune a raconté différentes versions à ses interlocuteurs, ce qui est apparu suspect aux policiers. Il a été emmené pour audition par la police. […]

Lacapitale.be, 11/06/2016

Molenbeek1




Source: