Juillet 2, 2022
Par Expansive
292 visites

De la Prévalaye au GIEC, on n’a besoin ni de parkings, de terrains de foot ou de piste d’échauffement !

500 personnes à Rennes demandent à louer un jardin. Le conseil municipal a pourtant accepté lundi qu’une vingtaine de jardins soient détruits à la Prévalaye.

En validant le permis de construire du Stade Rennais, c’est en tout une surface de 3,5 ha de terres vivantes et fertiles qui seraient grignotées par l’artificialisation, des aménagements sportifs et marketing.

Ce sont des espaces irremplaçables pour l’îlot de fraîcheur, pour les habitats faune et flore, pour l’ambition agroécologique de la Prévalaye.

Les passant•es lisent tout ça place de la mairie, c’est accroché entre 2 lampadaires. On va on vient, une cinquantaine de personnes sont rassemblées devant la forteresse ’hotel de ville’.

Y a les sons mixés par DJ Palette, les tartinables préparés dans la journée, les coussins et les bancs, les paroles et les tracts qu’on s’échange.

Bravo•merci d’avoir rétabli l’espace public comme un lieu vivant, et d’être là pour rétablir la Prévalaye comme un espace naturel et agricole.

Si ça vous dit de passer voir le jardin à défendre, c’est ouvert au 245 route de sainte foix. Pour aussi nous rencontrer cet été, prenez contact 🙂




Source: Expansive.info