Octobre 15, 2021
Par Attaque
188 visites


reçu par mail / vendredi 15 octobre 2021

à lire cet article de Ouest-France : hXXps://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/bretignolles-sur-mer-85470/des-tags-sur-les-murs-des-batiments-a-la-normandeliere-6f319fca-2208-43ff-b374-d2f2d657a0fe [cf. ci-dessous ; NdAtt.]

Claire GIOVANETTI, vous journaliste de Ouest-France si passionnée par votre métier, quelle odieuse façon de conter l’information en ces jours, pourtant nous avons pu vous observer prendre de délicates et magnifiques photos de ces tags avant qu’ils terminent effacés par la Brigade Municipale de Chabot (oui il n’est plus maire mais une pieuvre bouge toujours ses tentacules lorsqu’on les coupe).


Bien sûr l’absence de revendication pourrait vous protéger, pourtant vous n’hésitez pas à vous déplacer en compagnie de la mairie pour pondre un article sans sens et totalement déconnecté de Bretignolles-Sur-Mer.

La ZAD étant née le 6 Octobre 2019, un joyeux zadiversaire a permis à une entité de repeindre les murs de ces chers batiments déjà murés, étouffés par la honte d’un projet sans fin qui ne cessera de renaitre par l’incandescence d’un capitalisme nauséabond, balnéarisateur de côtes.
Dune est la gangraine de vos cités et vous bloquera toujours, même dans 150 ans.
Il y a un côté jouissif à vous médire 😉

« Chabot* la sens-tu ? » « Cette cabane qui t’glisses dans l’cul ? » « C’EST LA ZAD »
au passage  » Feu aux CRA  »
au passage  » /~  »
soutien à tous les contre-projets de l’Ouest jusqu’aux confins de l’Est en passant par les frontières et dévalisant les cimetières.

Guerre socialement vôtre,

Note d’Attaque : Christophe Chabot, maire de Bretignolles de 2001 à 2020 et de la Communauté de communes du Pays de Saint Gilles Croix de 2010 à 2020, promoteur du projet de port de plaisance à la Normandelière, qui a vu une ZAD naître (et être expulsée) au printemps 2020. 

Ouest-France / lundi 11 octobre 2021

Ces derniers jours, des tags sont apparus sur les bâtiments de la ferme de la Normandelière et de l’Adapei alors qu’un nouveau projet d’aménagement est à l’étude. « Cette campagne de tags qui rappelle les sombres moments de l’installation d’une Zad à la Normandelière, est loin de l’apaisement prôné par les opposants historiques au projet de port », déplore la municipalité alors même, qu’elle vient d’engager une réflexion élargie sur le devenir de la Normandelière, dont la prochaine réunion publique est prévue vendredi, à 18 h à la salle des fêtes. Des agents municipaux ont été mobilisés pour procéder au nettoyage des dégradations.




Source: Attaque.noblogs.org