Communiqué de Visa 29 :

Le FN/RN, a maintenu sa commĂ©moration odieuse sur l’üle de Sein malgrĂ© l’opposition des anciens rĂ©sistants. GrĂące Ă  la mobilisation des sĂ©nant·es, des antifascistes, partis et syndicats progressistes, c’est en catimini et avec un jour d’avance, que Marine Le Pen et ses sbires s’y sont rendus pour dĂ©poser une gerbe sous les huĂ©s des hanbitant·es qui leur tournaient le dos. Finalement, c’est un 17 juin que le FN/RN aura tentĂ© de rĂ©cupĂ©rer un symbole de la rĂ©sistance. Ce mĂȘme jour, oĂč en 1940, PĂ©tain dira « qu’il faut cesser le combat », annonçant ainsi le dĂ©but de la collaboration avec l’occupant nazi. En dĂ©finitive, le parti renoue avec l’origine de nombre de ses fondateurs.

A l’instar de GĂ©nĂ©ration Identitaire, Ă  la manifestation du 13 juin contre le racisme et les violences policiĂšres, le FN/RN n’a rien trouvĂ© de mieux que de dĂ©barquer Ă  la dĂ©robĂ©e en Bretagne pour faire parler de lui. Sous couvert d’un pseudo repositionnement rĂ©publicain le parti de la haine veut faire oublier son racisme organique et ses liens avec l’extrĂȘme droite nĂ©onazie.

Le FN/RN est passé en coup de vent. Il y aura moins de haine en Bretagne demain et nous en dormirons bien mieux.

La dĂ©diabolisation du FN/RN est un leurre. Nous continuerons le combat contre la peste brune. Le racisme n’aura jamais sa place en Bretagne. A l’avenir, pour faire ses coups mĂ©diatiques, le FN/RN n’aura d’autres choix que de venir confidentiellement.

Visa 29


Article publié le 18 Juin 2020 sur Lahorde.samizdat.net