La lutte contre les pouvoirs politiques est constamment remise en cause par une rĂ©pression policiĂšre et judiciaire sans cesse plus liberticide. Alors que les interdictions, violences policiĂšres, garde Ă  vues et sanctions sont dĂ©sormais monnaie courante, une arme de basse intensitĂ© s’installe progressivement dans la stratĂ©gie rĂ©actionnaire : une pluie d’amendes pour participation Ă  une manifestation non autorisĂ©e frappe depuis quelques mois toutes les mobilisations sociales. Ce sont au total des dizaines de personnes contraintes de verser 135 € pour les prĂ©textes les plus aberrants et qui vise purement et simplement Ă  neutraliser l’action politique.

Ce dispositif n’est qu’un des derniers moyens utilisĂ©s par l’État pour rĂ©genter nos vies et entraver nos modes de lutte. Flics et magistrat.e.s ne sont que le bras armĂ© de l’État et des intĂ©rĂȘts capitalistes, patriarcaux et racistes ; ils sont un moyen de gestion des populations de tous les rĂ©gimes autoritaires.

L’accĂ©lĂ©ration terrifiante de la rĂ©pression juridique nous force Ă  lutter sur ce terrain. Nous avons dĂ©cidĂ© de mettre en place une permanence de soutien juridique, dans le but de contester sur le plan judiciaire cette fuite en avant rĂ©pressive de la machinerie Ă©tatique, tout autant que pour comprendre les mĂ©canismes policiers et connaĂźtre les moyens de s’en protĂ©ger.

Vous avez besoin d’informations, de soutien juridique face Ă  un problĂšme, de contester une amende ou une sanction. Ne restons pas isolĂ©.e.s, organisons nous :

Tous les premiers vendredis du mois (18h-19h)

salle Ekoumene 09 rue Dr.Roux ( 4 moulins-Brest)

tram arrĂȘt « ARENA Â» Bus 1&4 arrĂȘt « Cosmao Preto Â»


Article publié le 30 Sep 2020 sur Brest.mediaslibres.org