Mai 20, 2016
Par Brèves du Desordre
47 visites


Brest : balade nocturne contre les comicos

Article mis en ligne le 20 mai 2016

Diminuer la taille des caractères
Augmenter la taille des caractères

Brest. Les commissariats de police pris pour cible dans la nuit

Le Télégramme, 20 mai 2016 à 11h37

Le commissariat central de Brest, mais aussi les deux bureaux de police de Saint-Martin et Recouvrance ont été pris pour cible dans la nuit de jeudi à vendredi, par une trentaine de personnes encagoulées et scandant sa haine des flics.

Un groupe d’une trentaine d’individus encagoulés a débarqué à 20h30, devant le commissariat central, rue Colbert. La bande a commencé à toiser les policiers, en scandant des insultes, et en accrochant une banderole sans équivoque contre les grilles. D’autres banderoles du même type ont ensuite été posées devant la sous-préfecture, puis devant le tribunal de grande instance, avant de rejoindre la faculté de lettres.

Alors que le calme semblait revenu, c’est beaucoup plus tard dans la nuit, vers 1h, qu’ils sont réapparus devant le bureau de police de Saint-Martin. Là, ils ont inscrits des tags et brisé deux vitres du rez-de-chaussée. Puis, à 2h30, les mêmes tags ont été retrouvés sur le bureau de police de Recouvrance.

Une réponse à notre mobilisation de mercredi

Pour Stéphane Andry, du syndicat de police Alliance, “ces actes d’anarchistes sont clairement une réponse à notre mobilisation de mercredi”. Ce jour-là, les policiers avaient dénoncé “la haine des flics”. Une plainte doit être déposée dans la journée. Stéphane Andry dénonce avec fermeté “cette violence” et attend “des instructions fortes de la magistrature pour aller cueillir ces individus qui ne brillent ni par leur courage, ni par leur intelligence “.

/B_articles>




Source: