Juin 12, 2020
Par Contretemps
80 visites


[extrait] Une vague de mobilisations éclate au milieu du chaos produit par l’incapacité des gouvernants à arrêter le Covid-19. Le plus grand groupe à risque est la population racialisée et, au sein de celle-ci, les femmes et les LGBTI+. Ce «groupe à risque» est constitué chaque jour par un système d’exclusion sociale qui trouve ses fondements dans une logique raciste et misogyne.




Source: Contretemps.eu