Mai 3, 2019
Par La Rotative (Tours)
192 visites

Plus de 2 000 personnes ont manifestĂ© Ă  Tours pour la journĂ©e internationale de lutte des travailleurs et travailleuses.

En tĂȘte de manifestation, une bonne centaine de Gilets jaunes, avec notamment une banderole « MACRON DÉMISSION Â» venue du sud de la Touraine, et un groupe de postiers et postiĂšres d’Amboise en grĂšve depuis le 23 avril. Ensuite venaient, dans l’ordre, les organisations syndicales, CGT, FO, FSU et Solidaires, qui appelaient Ă  « amplifier les luttes pour les urgences sociales et climatiques Â». Sur le camion sono de FO, une banderole Ă©voquait la lutte des salariĂ©-es du secteur de la protection de l’enfance, et ciblait directement le prĂ©sident du conseil dĂ©partemental d’Indre-et-Loire, Jean-GĂ©rard Paumier [1].

DerriĂšre, diffĂ©rents groupes et partis politiques suivaient ; on a mĂȘme eu Ă  tolĂ©rer la prĂ©sence des derniers renĂ©gats du parti socialiste. Enfin, le cortĂšge Ă©tait fermĂ© par un groupe de manifestant-es pour le climat (une nouvelle « grĂšve pour le climat Â» est annoncĂ©e pour le 24 mai).

Deux mobilisations sont annoncĂ©es pour la venue de Macron le 2 mai : un rassemblement organisĂ© par les unions dĂ©partementales CGT et FO devant la prĂ©fecture de Tours Ă  11h30, et un rassemblement Ă  Nazelles, commune limitrophe d’Amboise, Ă  11h. Cela dit, le lieu du deuxiĂšme rassemblement est inclus dans l’arrĂȘtĂ© interdisant les manifestations et rassemblements pris par la prĂ©fecture d’Indre-et-Loire.

Une journĂ©e de grĂšve et de manifestation dans la fonction publique est prĂ©vue pour le 9 mai.




Source: