De l’Australie à l’Europe en passant par le Kenya ou l’île Maurice, des foules de jeunes ont séché les cours vendredi pour demander à leurs dirigeants d’agir réellement contre le dérèglement du climat. Car, malgré les accords internationaux des dernières années, les émissions de gaz à effet de serre, issues d’abord des énergies fossiles, continuent à grimper, plaçant la planète sur une trajectoire de plus de 3 °C de réchauffement.
Rendez-vous était donné da