//brasero// « GJ, un an d’amour » est écoutable en ligne

En 2018, au moins 25 ensei­gnants et per­son­nels admi­nis­tra­tifs de l’uni­ver­sité Toulouse 2 Jean-Jaurès se sont vu privés de leurs accès à cer­tai­nes salles de l’établissement. A l’époque, on leur avait répondu que leurs badges étaient sûre­ment vic­ti­mes d’un bug infor­ma­ti­que. On sait aujourd’hui qu’ils fai­saient en réa­lité partie d’une liste de per­son­nes visées par l’admi­nis­tra­tion pour leur par­ti­ci­pa­tion au mou­ve­ment d’oppo­si­tion à la fusion de l’uni­ver­sité et à la loi ORE. Repris de Rapports de Force


Article publié le 20 Jan 2020 sur Iaata.info