Mai 7, 2019
Par Campagne BDS France
94 visites
Home»Actus»Boycottez le Festival international de films LGBT de Tel Aviv


image_pdfimage_print

Les queers palestiniens et leurs alliĂ©s au sein du mouvement BDS lancent un appel au boycott du Festival international de films LGBT de Tel Aviv (TLVFest) qui aura lieu du 6 au15 juin 2019. Nous demandons aux cinĂ©astes du monde entier de refuser de participer Ă  ce festival parrainĂ© par le gouvernement et de respecter l’appel palestinien Ă  un boycott culturel d’IsraĂ«l tant que les droits humains des Palestiniens ne seront pas respectĂ©s. Les Palestiniens font appel aux personnes dotĂ©es d’une conscience, dans le monde entier, pour qu’IsraĂ«l ait Ă  rĂ©pondre de ses violations du droit international, et demandent en particulier aux artistes de ne pas donner de spectacles ou prĂ©senter leurs Ɠuvres en IsraĂ«l. L’appel au boycott culturel lancĂ© par les Palestiniens a Ă©tĂ© entendu par un nombre croissant de personnalitĂ©s culturelles internationales, notamment les cinĂ©astes John Greyson, Mira Nair, Ken Loach, The Yes Men et Mike Leigh. Il s’agit d’envoyer un message Ă  IsraĂ«l : tant qu’IsraĂ«l continuera Ă  opprimer les Palestiniens et Ă  les priver de leurs droits, on ne pourra pas agir comme si de rien n’était.

En 2017 et en 2018, plus de 20 cinĂ©astes et artistes ont annulĂ© leur participation ou ont dĂ©clarĂ© soutenir le boycott du TLVFest par solidaritĂ© avec l’appel lancĂ© par les queers palestiniens. Le rĂ©alisateur sud-africain John Trengove s’est exprimĂ© en ces termes :

« Alors que les souffrances de la lutte contre l’Apartheid sont encore Ă  vif dans notre conscience collective, cette question reste 
 extrĂȘmement sensible pour de nombreux Sud-Africains.  étant donnĂ© ce que je sais aujourd’hui, il me semble que je dois impĂ©rativement Ă©viter toute participation. 
 Il est impossible de fermer les yeux sur le fait que ce festival (et ma participation Ă  l’évĂšnement) pourrait servir Ă  distraire l’attention des violations des droits humains commises par l’État d’IsraĂ«l. Â»

Le Festival international de films LGBT de Tel Aviv est parrainĂ© par des entitĂ©s israĂ©liennes qui sont pleinement complices de violations du droit international. Un des parrains du festival, le ministĂšre israĂ©lien de la Culture, a un rĂŽle central dans le projet Brand Israel lancĂ© en 2005 pour promouvoir Ă  l’étranger une image positive d’IsraĂ«l et dĂ©tourner ainsi l’attention de la rĂ©alitĂ© quotidienne de l’occupation et des violences contre les Palestiniens.

TLVFest s’appuie sur l’utilisation cynique des droits des gays – connue sous le nom de Pinkwashing – pour dĂ©tourner les regards de l’occupation, du colonialisme de peuplement et de l’apartheid qu’IsraĂ«l met en Ɠuvre et pour normaliser ces pratiques. Le boycott culturel n’a donc pas pour but de censurer des crĂ©ations artistiques ; il s’agit plutĂŽt de demander Ă  des artistes internationaux, notamment des cinĂ©astes, de ne pas participer Ă  des Ă©vĂšnements culturels israĂ©liens complices du Pinkwashing et/ou parrainĂ©s par l’État israĂ©lien, jusqu’au jour oĂč IsraĂ«l respectera les droits humains des Palestiniens.

Nous demandons aux cinĂ©astes de ne pas tolĂ©rer que leur libertĂ© artistique et leur voix soient rĂ©cupĂ©rĂ©es par l’État israĂ©lien et ses collaborateurs, tels que TLVFest et TLVPride 2018. Le Pinkwashing cherche Ă  faire de vous, pour citer Yaniv Weizman, porte-parole LGBT de la municipalitĂ© de Tel Aviv, “un ambassadeur d’IsraĂ«l“.

Si vous participez Ă  TLVFest, votre Ɠuvre sera prĂ©sentĂ©e Ă  Tel Aviv tandis qu’IsraĂ«l continue le massacre prolongĂ© qui a tuĂ© en 2018 295 Palestiniens, y compris des enfants, Ă  Gaza et en Cisjordanie. Plus de 29 000 personnes ont Ă©tĂ© blessĂ©es ; dans bien des cas, les blessures Ă©taient si graves qu’elles ont imposĂ© l’amputation de membres. IsraĂ«l cĂ©lĂšbrera la Pride et le TLVFest pendant que les familles palestiniennes continueront Ă  pleurer la mort de leurs proches.

Alors que les gouvernements ne souhaitent pas contraindre IsraĂ«l Ă  rĂ©pondre de ses actes, la pression exercĂ©e par la sociĂ©tĂ© civile internationale, comparable Ă  celle qui a Ă©tĂ© appliquĂ©e Ă  l’Afrique du Sud de l’apartheid, reprĂ©sente un moyen d’action efficace et donne de l’espoir aux Palestiniens – y compris les queers palestiniens – dans leur combat pour la libertĂ©, la justice et l’égalitĂ©.

Comme votre travail de cinĂ©astes joue un rĂŽle dĂ©terminant en donnant une visibilitĂ© aux communautĂ©s LGBT, aux injustices contre les LGBT et Ă  l’émancipation des LGBT, nous espĂ©rons que vous ne garderez pas les yeux fermĂ©s face Ă  la rĂ©alitĂ© fallacieuse prĂ©sentĂ©e par IsraĂ«l et que vous vous opposerez fermement Ă  l’injustice et Ă  l’occupation en refusant de participer Ă  TLVFest.

Bien cordialement,

Pinkwatching Israel

Pinkwatching est un collectif de queers palestiniens et de leurs alliĂ©s au sein du mouvement dirigĂ© par les Palestiniens de boycott, dĂ©sinvestissement et sanctions (BDS) pour la libertĂ©, la justice et l’égalitĂ©. Nous nous opposons aux menĂ©es d’IsraĂ«l et d’institutions complices qui cherchent Ă  utiliser les droits des gays pour dĂ©tourner l’attention de l’oppression constante du peuple palestinien et pour la justifier.

Source : PinkWatching Israel

Traduction SM pour BDS France

Previous post

Mobilisation AXA à Saint-Étienne


Next post

Rassemblement cet aprĂšs midi lors de l’assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale d’AXA au Palais des CongrĂšs Ă  Paris




Source: Bdsfrance.org