Avril 15, 2016
Par CNT
26 visites


Face à la stratégie de la tension (état d’urgence, pressions et dispositifs policiers “encadrant les manifs”, violences policières à l’encontre de manifestants, etc.), mise en place par l’État pour faire taire les mobilisations contre la loi Travail, il nous est apparu important de rappeler quelques conseils en cas d’interpellation et de produire du matériel en conséquence.

La comparution immédiate, c’est non.

Tu es arrêté, tu es en garde à vue et on t’annonce que tu vas passer en comparution immédiate. Même si l’avocat l’accepte, tu as le droit de refuser, TU DOIS REFUSER.

La comparution immédiate ne te donne pas le temps de préparer ta défense, de choisir convenablement ton avocat, de séparer tes émotions (et celles des juges) de l’engrenage répressif juridique et politique.

Les conseils du SAF en cas d’arrestation

(Source : http://lesaf.org)

Contre l’état d’urgence et la criminalisation des luttes, pour un autre futur

Le 4-pages de la CNT sur l’état d’urgence




Source: